Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Au Japon, une centrale nucléaire sur une faille géologique active

, ,

Publié le

A Tsuruga au Japon, un des deux réacteurs d'une centrale nucléaire actuellement à l'arrêt est située sur une faille géologique active, a confirmé ce mercredi 15 mai un rapport final d'experts. Dans ces conditions, le réacteur ne pourra redémarrer et devra être démantelé par son opérateur, la compagnie nippone Japan Atomic Power.

Au Japon, une centrale nucléaire sur une faille géologique active
La centrale nucléaire de Tsuruga
© Hirorinmasa - Wikimedia Commons

Le rapport final d'experts de l'autorité de régulation nucléaire japonaise a confirmé les craintes évoquées ces derniers jours. L'un des deux réacteurs de la centrale atomique de Tsuruga, actuellement à l'arrêt, est bien situé sur une faille géologique active.

Vers un démantèlement du réacteur

Dans ces conditions et sauf publication de nouvelles données contradictoires - un scénario peu probable - le réacteur ne pourra être autorisé à redémarrer et l'opérateur de la centrale, la compagnie Japan Atomic Power, devra étudier son démantèlement.

Ce mercredi après-midi, une nouvelle réunion s'est tenue pour acter le fait que la faille devait être considérée comme active. C'est la première fois que les examens en cours sur plusieurs sites nucléaires japonais débouchent sur un tel résultat.

Redémarrage du programme nucléaire

Troisième pays le plus nucléarisé au monde après les Etats-Unis et la France avant l'accident de Fukushima, le Japon a maintenu à l'arrêt la quasi-totalité de ses réacteurs nucléaires depuis la catastrophe. Seuls deux sont actuellement en service sur un parc qui en compte 54.

Contre l'avis d'une majorité de la population, le nouveau gouvernement a décidé de redémarrer sa production d'électricité issue du nucléaire. Mais ce retour de l'atome se fera dans le cadre de nouvelles normes de sécurité, en phase finale d'élaboration et qui devraient entrer en application en juillet prochain. En outre, aucun réacteur ne peut redémarrer sans le feu vert de la nouvelle autorité nucléaire créée en septembre 2012.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle