L'Usine Energie

Au Brésil, le patron de Petrobras démissionne

, , ,

Publié le

Le directeur général du groupe pétrolier Petroleo Brasileiro SA (Petrobras), toujours secoué par un scandale de corruption, a annoncé sa démission. Aldmemir Blendine doit être remplacé par Pedro Parente, désigné par le président brésilien par intérim Michel Temer.

Au Brésil, le patron de Petrobras démissionne © canal Petrobras

Aldemir Bendine, le directeur général de Petroleo Brasileiro SA (Petrobras), a présenté ce lundi 30 mai sa démission au conseil d'administration de la compagnie pétrolière publique brésilienne, au coeur d'un scandale de corruption, et il devrait être remplacé par Pedro Parente, a déclaré à Reuters une source proche du dossier.

Le recrutement de Pedro Parente, désigné le 19 mai par le président brésilien par intérim Michel Temer comme le successeur d'Aldemir Bendine, doit encore être approuvé par le conseil d'administration, a précisé la source, qui a requis l'anonymat, ajoutant que ses antécédents avaient été contrôlés. 

"Le conseil est déjà derrière Parente, tout ce qui manquait, c'était que le poste soit effectivement vacant pour qu'on puisse le lui donner", a dit la source. Le feu vert définitif des administrateurs pourrait être donné par voie électronique, sans qu'une réunion physique du conseil soit nécessaire, a-t-elle expliqué.

Pedro Parente occupera aussi le siège d'administrateur laissé vacant par Aldemir Bendine. Il devrait prêter serment mardi mais aucune date n'a pour l'instant été fixée par le groupe.

Agé de 63 ans, Pedro Parente, ingénieur de formation, a été ministre du Plan et chef du cabinet présidentiel pendant la présidence de Fernando Henrique Cardoso. Il a dirigé la filiale brésilienne du géant américain du négoce de matières premières Bunge et préside actuellement le groupe BM&F Bovespa, le premier opérateur boursier du Brésil. Il a déjà siégé au conseil d'administration de Petrobras lorsque Fernando Henrique Cardoso présidait le pays.

La source a précisé que le directeur financier de Petrobras, Ivan Monteiro, arrivé en même temps qu'Aldemir Bendine après la nomination de ce dernier par Dilma Rousseff en février 2015, devrait rester en poste.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte