Attentats : les informations sensibles sur les usines chimiques retirées des sites Internet

Information Usine Nouvelle : Préoccupés par les risques d’attentats pesant sur les sites hébergeant des produits dangereux, les industriels ont obtenu mardi de l’Etat de faire retirer du Web des informations trop précises. Explications.

Partager


Les vapocraqueurs 1 et 2 du site TOTAL de Carling Saint-Avold, en Moselle - Crédits : Total

Depuis les attentats, la vigilance est maximale dans les usines classées Seveso, cette réglementation européenne qui encadre les sites industriels les plus sensibles. A travers la France, 1 170 établissements sont concernés, dont la moitié d’entre eux hébergent des produits chimiques jugés dangereux.

Les industriels le savent, la menace est réelle depuis que des actes terroristes sont survenus cet été dans l’usine d’Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et sur le site pétrochimique de Berre-L’Étang (Bouches-du-Rhône). Mardi 17 novembre, une réunion a donc rassemblé durant l’après-midi le Ministère de l’Ecologie et l’Union des Industries Chimiques (UIC). Avec une urgence : retirer les informations sensibles des sites internet.

Equilibre entre transparence et sûreté

Depuis plusieurs années, le Plan de prévention des risques technologiques impose aux industriels de rendre public nombre d’informations concernant leurs sites Seveso. "Cela répondait à un besoin majeur de transparence, estime Philippe Prudhon, le directeur des affaires techniques de l’UIC, car bon nombre de parties prenantes avaient l’impresion que nous cachions des choses. Or nous n’avons rien à cacher. Nous avions donc mis énormément de précisions en libre accès sur des sites Internet, mais pour une infime minorité de personnes qui voudrait nuire, c’est une mine d’informations. Il faut conserver cet objectif de dialogue avec les riverains tout en assurant leur sureté."

Les inspecteurs DREAL à la manoeuvre

Il propose, par exemple, de continuer à indiquer la quantité de produits dangereux hébergés au sein d’une usine, mais de ne plus préciser en détails le type exact de produits et le bâtiment en question. Ce mardi a donc été convenu avec le ministère que les exploitants informeraient dès aujourd’hui les Inspecteurs de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) des informations à retirer site par site. En cas de désaccord, le message sera alors remonté au niveau national.

Cette réunion a aussi été l’occasion de faire le point sur l’avancement du plan d’actions « Sureté » défini à la suite de la table ronde du 17 juillet dernier présidée par Ségolène Royal. De nombreuses mesures ont été prises, et la totalité des sites Seveso devrait bien être auditée par l’Etat d’ici à a fin de l’année.

Pour renforcer leur vigilance, les industriels disposent aussi d’un guide d’auto-évaluation réalisé par Ineris et simplifié par l’UIC, afin qu’ils puissent rapidement s’approprier les principales actions à prendre pour assurer la sécurité de leur usine, de leurs salariés et des riverains. La vigilance reste maximale.
Gaëlle Fleitour

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Chimie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS