Attaque sur un champ pétrolier en Libye, codétenu par Total

Un groupe armé inconnu a attaqué un champ pétrolier, codétenu par NOC et Total en Libye. La production de ce site est arrêtée depuis un an et tout le personnel du groupe français était parti.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Attaque sur un champ pétrolier en Libye, codétenu par Total

Dans la nuit de mardi 3 février au mercredi 4 février, une attaque a été menée sur le champ pétrolier de Mabrouk en Libye. Ce champ est détenu par la société Mabrouk Oil Operation, une coentreprise de la société nationale pétrolière libyenne, la NOC, et du français Total. Mohamed al-Herari, le porte-parole de la NOC, parle "d'un groupe armé inconnu". Les premiers regards se tournent vers les fidèles de l'ancien régime du Colonel Mouammar Kadhafi.

Les informations, jusque là partielles, font état de quatre morts et de trois otages sur le site. Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, précise "qu'il n'y a pas d'occidentaux, pas de Français parmi les victimes". Il assure que la France est "en train de vérifier le nombre de victimes". Selon Total, contacté par l'AFP, la production du champ avait été arrêtée depuis décembre 2013 et l'ensemble des personnels de Total n’y travaille plus en raison de la détérioration des conditions de sécurité sur place.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Afrique, continent clé de Total

Hasard du calendrier, Total tenait mardi soir sa conférence annuelle sur l'Afrique. Les principaux responsables de la société sur le continent assuraient que l'engagement du groupe - dans les 43 pays où il est présent -, serait renforcé. Total va y investir 10 milliards de dollars en 2015. Guy Maurice, directeur Afrique Exploration-Production de Total, assure même que les grands projets engagés en Afrique ne seront pas arrêtés, malgré la baisse des cours du baril et l’insécurité grandissante. "L'Afrique n'est pas plus dangereuse que d'autres zones dans le monde", affirme le grand patron.

Ludovic Dupin

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS