L'Usine Auto

Atsa assigne Autoliv devant le tribunal de commerce d'Evreux

, , , ,

Publié le

Social

L'entreprise Assemblage technologie de sécurité automobile (Atsa), filiale du groupe français Distribua, établie à Evreux (Eure) et spécialisée dans les ceintures de sécurité, assigne aujourd'hui devant le tribunal de commerce de la ville, l'équipementier automobile suédois, Autoliv, son unique client, spécialiste des systèmes de sécurité (ceintures, airbags) pour non-respect de contrat.

 

En effet, à l'occasion du rachat par Atsa en juillet 2002 de la société ébroïcienne Sym, fournisseur d'Autoliv, ce dernier s'était engagé à fournir à Atsa 550 heures de travail par jour pendant trente-six mois. Mais, Autoliv a depuis diminué régulièrement ses commandes, faisant passer les heures de production garanties à 260 heures de travail quotidien.

 

« Nous sommes bien loin du compte aujourd'hui », explique un responsable de production du site ébroïcien où il ne reste plus qu'une cinquantaine de salariés. « Depuis le début de l'année, le temps de travail garanti diminue chaque semaine. Nous étions à 214 heures par jour début janvier et nous arrivons à 108 heures... Ce qui entraîne des jours chômés ».

 

Le tribunal devra trancher dans cette affaire qui survient après la tentative avortée le 7 février dernier, grâce à l'intervention du Préfet de Haute-Normandie, d'un déménagement par Autoliv qui en est propriétaire, d'une partie des chaînes de fabrication de l'usine d'Evreux.

 

Patrick BOTTOIS

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte