Quotidien des Usines

Atrya acquiert un expert des fenêtres à l'ancienne

, , , ,

Publié le

La menuiserie angevine Thareaut, fondée en 1749, apporte au groupe alsacien Atrya des savoir-faire rares dans la menuiserie bois traditionnelle, sur les segments haut de gamme et des monuments historiques.

Atrya acquiert un expert des fenêtres à l'ancienne
Site de Thareaut, basée à Saint-Laurent-du-Mottay.
© D.R.

Le groupe alsacien Atrya (Tryba) vient d'acquérir la menuiserie Thareaut, basée à Saint-Laurent-du-Mottay (Maine-et-Loire), en Anjou. Cette PME de 40 salariés, réalisant un chiffre d'affaires de 4,6 millions d'euros, est spécialisée dans la fabrication de portes et de fenêtres extérieures en bois, "à l'ancienne" et sur mesure. Cette acquisition permet à Atrya "de proposer des produits bois complexes à fabriquer".

Fondée en 1749 et détenue par la même famille pendant huit générations, Thareaut "démontre un vrai savoir-faire dans la conception et la réalisation de menuiseries bois traditionnelles, comme celles à gueule de loup, explique Michel Dol, directeur général de Tryba. C'est une compétence que nous n'avions pas jusque-là en interne". Selon le dirigeant, "il n'existe quasiment plus de menuiseries bois de ce type en France, capables de délivrer des produits compatibles avec les exigences des monuments historiques ou des bâtiments classés".

Du Sénat aux immeubles haussmanniens

La PME, qui se concentre sur les projets complexes, a par exemple été choisie pour remplacer les fenêtres du Sénat, à Paris et celles de la préfecture du Morbihan à Vannes. Avant la reprise de Thareaut, Atrya ne disposait que d'une seule unité bois, Tryba Bernsdorfer (Allemagne), celle-ci étant cependant centrée sur des modèles contemporains.

En Anjou, Thareaut dispose d'un atelier de production de 3 000 mètres carrés, complété par un bureau d'étude. L'entreprise perpétue aussi des savoir-faire rares dans la restauration de serrureries, crémones, espagnolettes, grilles de porte et autres ferrures. Thareaut propose aussi des vitrages soufflés ou étirés, de type colonial ou "noble". Quant au groupe Atrya, il emploie 1 800 salariés dans 21 unités de production dont 500 personnes dans son usine historique de Gundershoffen (Bas-Rhin).

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte