ATR voit un rebond des commandes en 2017, la production stable

DUBAÏ (Reuters) - ATR a annoncé mardi que ses nouvelles commandes pourraient dépasser de 50% les livraisons effectuées depuis le début de l'année, portant le ratio de prises de commandes sur facturations à 1,5 contre moins de 0,5 en 2016.
Partager
ATR voit un rebond des commandes en 2017, la production stable
ATR, la coentreprise à parité entre Airbus et l'italien Leonardo, a annoncé mardi que ses nouvelles commandes pourraient dépasser de 50% les livraisons effectuées depuis le début de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Le directeur général de la coentreprise à parité entre Airbus et l'italien Leonardo, Christian Scherer, a précisé que les livraisons devraient rester stables à 80 appareils cette année et au-delà.

ATR, en concurrence avec le canadien Bombardier, a enregistré une nette reprise de ses commandes cette année, après une baisse de plus de moitié en 2016 à 36 exemplaires, le plus bas niveau en sept ans.

Le constructeur européen de turbopropulseurs prévoit de maintenir sa production à 80 unités par an afin d'aider le marché à se rééquilibrer face à un excédent d'appareils d'occasion, a déclaré à la presse Christian Scherer lors du Salon aéronautique de Dubaï.

Aucune décision concernant le lancement d'un avion plus grand doté de 90-100 sièges, en plus des deux modèles existants de 48 et 78 sièges, n'est imminente, a dit le patron d'ATR.

Les actionnaires d'ATR sont partagés sur le sujet: Leonardo pousse pour un tout nouveau modèle d'avion de transport régional mais Airbus ne veut pas se précipiter sur de nouveaux développements tout en explorant des technologies d'avenir.

Fort du soutien de ses deux actionnaires, ATR continue en revanche à étudier un éventuel changement de statut, ce qui pourrait lui permettre de lancer plus facilement un nouveau programme de développement, a indiqué Christian Scherer.

ATR prévoit par ailleurs de livrer huit autres avions à l'Iran d'ici la fin de l'année après en avoir expédié six cette année à la suite de la levée des sanctions internationales contre Téhéran en 2016.

(Tim Hepher; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS