Atos va sécuriser les communications du standard F4 du Rafale

Atos va collaborer avec Dassault Aviation pour sécuriser les communications du standard F4 du Rafale, en vue de préparer le futur Système de combat aérien du futur (Scaf).

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Atos va sécuriser les communications du standard F4 du Rafale
Atos travaille depuis vingt ans pour la cybersécurité du Mirage puis du Rafale.

Mis en chantier en janvier 2019, le standard F4 du Rafale de Dassault prend forme, brique après brique. Parmi les 500 entreprises qui travaillent sur le programme, aux côtés de Dassault Aviation, Atos annonce développer les systèmes permettant de sécuriser les communications de l’avion de combat.

Le standard F4 sera celui du "combat en réseau" avec une multitudes de liaisons à protéger : liaisons satellite et intra-patrouille, serveur de communication, radio logicielle… Atos prend en charge le développement d’une nouvelle génération de passerelle multiniveau de l’avion (E-SNA, Extension du Système de Navigation et d’Armement) qui doit permettre le transfert bidirectionnel sécurisé entre des réseaux de niveaux de sécurité et de confidentialité hétérogènes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La plateforme est une évolution de la précédente embarquée à bord des Mirage 2000D. Elle est intégralement développée, produite et intégrée en France. Cette brique technologique doit permettre le partage et l’exploitation de renseignements cruciaux en combat, à l’abri des intrusions extérieures. Elle repose sur la ségrégation des données et des flux suivant les différents niveaux de confidentialité.

Standard F4 rime avec 2024

Après les standards F1 (spécifique aux premiers avions de la Marine), F2 (capacités air-sol et air-air), F3 et F3R (polyvalence élargie), le standard F4 doit marquer une nouvelle étape dans le développement du Rafale. De nouvelles fonctions seront développées pour améliorer les capacités de l’avion (évolutions des capteurs radar et optronique secteur frontal, capacités viseur de casque) et de nouveaux armements seront intégrés (missile air-air Mica NG et Armement Air-Sol Modulaire de 1000 kg). La validation du standard F4 est prévue pour 2024, avec certaines fonctions disponibles dès 2022.

La dimension de travail en réseau sera au coeur du Système de combat aérien du futur (Scaf), attendu lui pour 2026 avec un premier démonstrateur.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS