Atos relève son objectif de cash flow, croissance en 2011

par Cyril Altmeyer

Partager

PARIS (Reuters) - Atos Origin a relevé mercredi son objectif de cash flow opérationnel pour 2010 à 140 millions d'euros afin de ramener sa dette nette hors acquisitions à zéro en fin d'année.

La SSII, qui a réaffirmé ses autres objectifs 2010 et confirmé viser un retour à la croissance en 2011, a accusé au troisième trimestre un chiffre d'affaires globalement en ligne avec les attentes sous le coup de baisses marquées dans l'infogérance et le conseil.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier Michel Alain Proch a précisé que le groupe visait un cash flow opérationnel de 56 millions d'euros au quatrième trimestre, soit 140 millions sur l'année.

"Si on réussit à faire ça, on sera même au-delà de ce qu'on avait prévu, à savoir 117 millions sur l'année", a-t-il résumé, soulignant que le groupe ramènerait ainsi sa dette nette hors acquisitions à zéro à la fin de l'année comme prévu.

Au 30 septembre, la dette nette d'Atos s'établissait à 56 millions hors acquisitions et à 198 millions en les incluant. Le groupe a notamment annoncé fin août le rachat du spécialiste indien des moyens de paiement Venture Infotek.

Atos a réalisé un chiffre d'affaires de 1.210 millions d'euros, en repli de 3,5% à taux et périmètre constants, à comparer aux 1.218 millions attendus en moyenne par neuf analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

ARCANDOR ET LE ROYAUME-UNI PÈSENT

Le directeur général adjoint Gilles Grapinet a précisé en conférence téléphonique que la moitié de cette baisse provenait de la faillite du distributeur allemand Arcandor et l'autre du gel des dépenses publiques en services informatiques au Royaume-Uni à la suite des élections du printemps.

Il a toutefois indiqué que la signature d'un accord avec le nouveau gouvernement britannique avait permis de reprendre le cours normal des activités d'Atos dans le pays depuis septembre.

Le groupe affiche un ratio de prises de commandes sur facturations ("book-to-bill") de 90% au troisième trimestre, quasi stable sur un an, et compte le porter à 120% au quatrième. Il réaliserait ainsi un ratio de 109% en 2010 contre 100% en 2009.

"Nous avons tous les indicateurs - et notamment grâce à la perspective de prises de commandes importantes sur le quatrième trimestre - d'un retour vers une croissance positive que nous attendons pour l'année prochaine", a souligné Gilles Grapinet.

Atos confirme anticiper pour 2010 une amélioration d'un demi-point à un point de sa marge opérationnelle à 6,2-6,7% et une légère décroissance organique de son chiffre d'affaires - mais moins marquée que celle de 3,7% accusée l'an passé.

Jonathan Crozier, analyste chez WestLB, estime que ce dernier objectif pourrait être difficile à réaliser après un troisième trimestre légèrement inférieur à ses attentes.

"Le chiffre d'affaires est en baisse de 4,3% (en données organiques) sur les neuf premiers mois de l'année ; ils devront afficher une croissance au quatrième trimestre, ce qui à mon avis va s'avérer difficile", a-t-il dit.

L'action a clôturé mardi en hausse de 1,75% à 33,435 euros, donnant une capitalisation de 2,33 milliards. Elle a gagné 4,2% depuis le début de l'année.

Edité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS