Atos envisage l’externalisation de l’activité de maintenance informatique de l’ex-Bull

Le groupe français du numérique Atos étudie différentes options pour l’activité de maintenance informatique de l’ex-Bull, dont son transfert à un partenaire international. La décision sera prise au début de 2018. Mais le projet suscite déjà des remous auprès du personnel concerné.

Partager
Atos envisage l’externalisation de l’activité de maintenance informatique de l’ex-Bull
Serveur d'Atos vendu sous la marque Bull

La tension sociale monte chez Atos. Les salariés de l’activité maintenance informatique de l’ex-Bull se sont mis ce 21 novembre 2017 en grève. En cause : l’étude par le groupe français du numérique de différentes options, dont le transfert de cette activité à un partenaire international. « Nous sommes opposés à cette démarche et nous demandons à la direction d’abandonner tout projet d’externalisation », déclare à L’Usine Nouvelle Dominique Morillon, délégué CFE CGC. Le projet a été annoncé aux élus du personnel lors d’un comité d’entreprise le 16 novembre 2017.

La direction ouverte à la discussion

Contactée par L’Usine Nouvelle, la direction confirme avoir engagé une étude pour voir si le groupe a intérêt à conserver l’activité en question en interne ou la transférer à un partenaire international pour la faire bénéficier de gains d'échelle. La démarche est justifiée par la développement du cloud et de la redondance qui rendent la maintenance de systèmes informatiques de moins en moins critique. « Aucune décision n’a encore été prise, précise à L’Usine Nouvelle un porte-parole de la direction qui affiche son ouverture à la discussion avec les représentants du personnel. La conclusion de l’étude sera rendue au premier semestre 2018. »

Héritée du rachat du Bull par Atos en août 2014, l’activité de maintenance informatique représente, selon la direction, 300 personnes dans le monde : 150 en France, 50 en Espagne, 30 en Allemagne et 20 au Maroc. La direction ne communique pas son chiffre d’affaires.

Econocom, possible repreneur?

Mais selon les syndicats, le nombre d’emplois concernés en France pourrait atteindre les 250. « Car aux 159 personnes de l’activité maintenance proprement dite en France, la direction pourrait inclure les 60 personnes des services connexes et les 30 personnes des centres de support à Paris et Grenoble », explique Dominique Morillon.

Les rumeurs, qui circulent en interne, font état de négociations avec Econocom, groupe français de services numériques connu pour sa stratégie de croissance par acquisitions, pour lui céder l’activité en question. Une information que L’Usine Nouvelle n’a pas pu confirmer auprès de la direction.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - EDF SA

Recherche d'un SI de gestion des plans, des surfaces et des occupants pour le parc immobilier du Groupe EDF, géré par la Direction de l'immobilier.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS