Atlantia doit accepter les conditions de Rome pour garder sa concession autoroutière

ROME (Reuters) - Atlantia a été informé des conditions fixées par le gouvernement italien auxquelles il devra se conformer s'il veut conserver sa concession d'exploitation des autoroutes, a déclaré mardi le président du Conseil Giuseppe Conte.
Partager
Atlantia doit accepter les conditions de Rome pour garder sa concession autoroutière
Atlantia a été informé des conditions fixées par le gouvernement italien auxquelles il devra se conformer s'il veut conserver sa concession d'exploitation des autoroutes, a déclaré mardi le président du Conseil Giuseppe Conte. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi

Rome exige notamment que le groupe d'infrastructures réduise sa participation dans sa filiale Autostrade, mise en cause dans l'effondrement du pont Morandi, qui a fait 43 morts en août 2018 à Gênes. Autostrade était chargée de l'exploitation de l'ouvrage.

"Une procédure de révocation (de la concession) a été mise en place", a déclaré Giuseppe Conte lors d'une conférence de presse, ajoutant que le gouvernement jugeait "inacceptable" une proposition de règlement présentée par Atlantia en mars dernier, qui prévoyait une indemnisation de 2,9 milliards d'euros pour la catastrophe.

Des sources ont indiqué à Reuters que le gouvernement avait imposé une série de conditions strictes qu'Atlantia devra remplir pour conserver sa concession.

Celles-ci comprennent la réduction de la participation d’Atlantia dans Autostrade per l'Italia, de 88% actuellement à moins de 50%, afin de limiter l'influence de la famille Benetton qui détient 30% d'Atlantia.

Le gouvernement a proposé un plan selon lequel la participation majoritaire dans Autostrade serait partagée entre le fonds d'infrastructure F2i et le prêteur d'État CDP, selon l'une des sources.

Les partis au pouvoir ont également demandé à Atlantia d'accepter des règles plus strictes sur les tarifs des autoroutes et de verser une indemnisation de 3,4 milliards d'euros pour la catastrophe de Gênes.

(Angelo Amante, Giuseppe Fonte, Gavin, William Maclean Jones, version française Elena Smirnova, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS