AT&T confiant dans son projet de fusion, la Bourse sceptique

par Jessica Toonkel et Supantha Mukherjee
Partager
AT&T confiant dans son projet de fusion, la Bourse sceptique
AT&T s'est dit de nouveau confiant lundi dans le feu vert des autorités de la concurrence à son projet d'acquisition de Time Warner pour 85,4 milliards de dollars. Au contraire, les investisseurs semblent rester sceptiques, les cours de Bourse des deux groupes baissant à Wall Street. /Photo prise le 23 octobre 2016/REUTERS/Stephanie Keith

(Reuters) - Randall Stephenson, le directeur général d'AT&T, s'est dit de nouveau confiant lundi dans le feu vert des autorités de la concurrence à son projet d'acquisition de Time Warner pour 85,4 milliards de dollars (78,5 milliards d'euros) mais les cours de Bourse des deux groupes baissent à Wall Street, reflétant un certain scepticisme des investisseurs.

L'opérateur télécoms a annoncé samedi qu'il paierait 107,50 dollars par action dans le cadre de son OPA amicale sur Time Warner qui lui permettra de mettre la main sur des contenus d'information et de divertissement, notamment les chaînes câblées HBO et CNN ou encore les studios Warner Bros, afin d'attirer les abonnés sur son réseau mobile.

"Les régulateurs auront souvent des difficultés avec les intégrations verticales mais les conditions qui sont imposées aux fusions permettent toujours d'y remédier", a déclaré Randall Stephenson dans une interview à CNBC.

Le projet de fusion, le plus important annoncé cette année, devrait être finalisé d'ici la fin 2017, a redit AT&T lors d'une conférence téléphonique.

A Wall Street, l'action de l'opérateur télécoms recule de 1,37% à 38,98 dollars vers 15h15 GMT tandis que Time Warner trébuche de 2,30% à 87,42, après avoir il est vrai grimpé de près de 13% jeudi et vendredi à la suite d'informations de presse faisant état du projet de rachat.

AT&T a fait savoir samedi que l'accord serait examiné par le département américain de la Justice mais pas forcément par la Commission fédérale des communications (FCC), l'autorité américaine de tutelle des télécoms réputée sourcilleuse sur les concentrations.

La FCC aurait à se prononcer en cas de transfert d'une licence de station de radio ou de télévision de Time Warner vers AT&T. Or Time Warner n'a qu'une seule chaîne régulée par la FCC, WPCH-TV à Atlanta, dont il pourrait facilement céder la licence pour éviter que l'autorité de tutelle ne soit saisie de la méga-fusion.

Les analystes craignent que les choses ne soient plus compliquées.

"La direction (d'AT&T) base son argumentaire sur le fait que les fusions verticales sont historiquement approuvées (par les autorités), mais avec le climat actuel à Washington on pense que c'est plus risqué que d'habitude", déclare Colby Synesael, analyste chez Cowen & Co.

L'annonce de la fusion, à un peu plus de deux semaines de l'élection présidentielle du 8 novembre, a été accueillie avec scepticisme par des responsables politiques démocrates et républicains, le candidat républicain à la Maison blanche Donald Trump annonçant même qu'il l'interdirait.

"A ce stade, on n'est pas disposé à aller au-delà d'une probabilité de 50-50 pour que cette fusion reçoive l'aval des autorités", écrit MoffettNathanson Research dans une note, en abaissant par ailleurs sa recommandation sur Time Warner à "neutre" mais avec un objectif de cours relevé de huit dollars à 100.

De même, Credit Suisse a réduit sa recommandation sur le groupe de médias de "surperformance" à "neutre", avec un objectif de cours porté de 90 à 107,50 dollars.

"Nous pensons que la l'offre est correctement valorisée au vu des résultats et du cash flow, que la probabilité d'une contre-offre est faible et que la transaction fera l'objet d'un examen attentif de la part des régulateurs", explique Omar Sheikh, l'analyste de Credit Suisse, dans une note. "Nous voyons de meilleures opportunités ailleurs dans les médias US."

(avec la contribution de Malathi Nayak, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - EDF SA

Recherche d'un SI de gestion des plans, des surfaces et des occupants pour le parc immobilier du Groupe EDF, géré par la Direction de l'immobilier.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS