Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Astrium investit sur Toulouse

, , ,

Publié le

Investissement

Astrium (4,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2009), la filiale d'EADS spécialisée dans les systèmes et services spatiaux civils et militaires, vient d'inaugurer à Toulouse, sur son site du Palays, un bâtiment de 9 300 m², dédié à l'instrumentation optique pour les satellites d'observation de la Terre et les satellites scientifiques.

Une occasion également pour la firme spatiale de fêter à la fois ses 35 ans d’activité à Toulouse (via l’implantation en 1975 du Département d'intégration spatiale de Toulouse de Matra) et les 30 ans de son site industriel du Palays, qui occupe actuellement pas moins de 3 500 personnes, sur 31 hectares.

Ce site dispose notamment de 7 salles blanches pour une surface totale de 15 000 m², dédiées à l’intégration simultanée de 5 à 6 satellites de télécommunications, à l’intégration des satellites d’observation de la Terre et aux instruments optiques, dans lesquels le site de Toulouse est spécialisé depuis sa création. 34 instruments optiques y ont déjà été réalisés et testés, dont la totalité des imageurs des programmes Meteosat (1ère et 2ème génération), les caméras des satellites Spot 3, 4 et 5, ou encore le télescope spatial Herschel.

Le nouveau bâtiment, tout juste inauguré, et qui a nécessité un investissement de 25 millions d’euros, va permettre d’accompagner la montée en puissance de cette activité.

Les équipes toulousaines travaillent actuellement sur les nouveaux instruments optiques pour les satellites Gaia, Sentinel 2, Eath Care, Aeolus (pour l’Esa), Alsat2 (pour l’agence spatiale algérienne), SSCOT (Chili), KRS (Kazakstan), VNREDSat-1 (Vietnam), Goci (Corée) et sur les caméras des satellites Spot 6 et 7, pour Astrium Services, un programme de 300 millions d’euros avec lequel Astrium s’engage ainsi à assurer la continuité d’un service de fourniture d’images satellites engagé dès 1986 avec Spot 1.


De notre correspondante en Midi-Pyrénées, Marina Angel


 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle