AstraZeneca va supprimer 7.300 emplois, recule en Bourse

par Ben Hirschler

Partager

LONDRES (Reuters) - AstraZeneca est en nette baisse jeudi à la Bourse de Londres après avoir annoncé la suppression de 7.300 postes supplémentaires et dit prévoir une baisse de son bénéfice en 2012.

Le laboratoire pharmaceutique s'attend en particulier à subir cette année l'entrée dans le domaine public de plusieurs molécules clés et une baisse des prix des médicaments imposée par les gouvernements en Europe et aux Etats-Unis.

Ainsi le médicament antipsychotique Seroquel, deuxième meilleure vente du groupe suédo-britannique, va perdre son exclusivité aux Etats-Unis en mars, ainsi que dans plusieurs pays européens dans le courant de l'année.

"La poursuite des pertes d'exclusivité (de médicaments) conduisent à une perspective difficile pour 2012", déclare le directeur général David Brennan.

En conséquence, la direction a misé sur un resserrement des activités, avec la suppression de 400 postes en octobre, puis 1.150 emplois en décembre.

Sur les 7.300 emplois concernés, 3.750 seront supprimés dans les services administratifs et 2.200 en recherche et développement.

AstraZeneca souligne que son nouveau plan de réduction de coûts débouchera sur 1,6 milliard de dollars d'économies par an d'ici fin 2014, et coûtera 2,1 milliards de dollars à mettre en place.

Malgré tout, AstraZeneca continuera de rendre de l'argent aux actionnaires et a annoncé prévoir de racheter 4,5 milliards de dollars d'actions en 2012.

Le bénéfice des activités principales devrait atteindre 6,00 à 6,30 dollars par titre, contre 7,28 dollars en 2011.

Au quatrième trimestre de l'an dernier, le bénéfice a grimpé de 16% à 1,61 dollar par titre, alors que les analystes attendaient 1,60 dollar. Les ventes sont restées stables à 8,66 milliards de dollars, contre un consensus à 8,55 milliards selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Vers 10h00, le titre AstraZeneca sous-performait nettement le secteur pharmaceutique européen avec un recul de 3,24%, contre un gain de 0,07% pour l'indice sectoriel Stoxx Europe 600.

Jean Décotte pour le service français, édité par Catherine Monin

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS