Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

AstraZeneca va "lancer, au cours de l’été, un nouveau médicament majeur dans le traitement de l’asthme"

, , , ,

Publié le

Entretien Le groupe pharmaceutique AstraZeneca annonce un plan d’investissements de 149 millions de dollars sur son site de Dunkerque (Nord). Dominique Bretaudeau, directeur du site dunkerquois, détaille le contenu de ce plan et les enjeux.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer


Crédit AstraZeneca - Dominique Bretaudeau, directeur du site AstraZeneca à Dunkerque.

L'UsineNouvelle - Quel le montant et la nature du plan d’investissement sur votre site de Dunkerque ?

Dominique Bretaudeau - La direction du groupe Astrazeneca a annoncé, fin décembre, un programme de 149 millions de dollars d’investissement, soit 136 millions d’euros, sur deux ans. Ce programme va nous permettre de déployer de nouvelles lignes de production et de disposer d’un nouvel entrepôt pour les matières premières, les composants et les produits finis. Pour conforter nos activités d’analyses, nous allons regrouper nos trois laboratoires en une seule structure et en un même lieu.

A terme, combien de lignes de production allez-vous disposer ?

Nous produisons deux médicaments destinés à traiter l’asthme : l’un en aérosol, c’est le Symbicort, et le second, en poudre sèche, le Bricanyl Turbuhaler. Nous disposons de six lignes pour le Symbicort, dédiées à la formulation et l’assemblage-packing, dont une nouvelle est en cours de démarrage, et de deux lignes pour le Bricanyl. D’ici à deux ans, nous ouvrirons deux nouvelles lignes de production pour le Symbicort. En 2015, nous avons produit 22 millions d’unités en aérosol et 6 millions en poudre sèche. Le Bricanyl est un produit mature qui est entré en phase de décroissance.

En juin 2013, AstraZeneca a racheté le laboratoire américain Pearl Therapeutics spécialisé dans le traitement des maladies respiratoires. Quelles sont les retombées de cette opération ?

Elles sont très concrètes pour notre site de Dunkerque. Nous allons lancer au cours de l’été un nouveau médicament majeur dans le traitement de l’asthme. Il utilise le nouveau dispositif d’inhalation et surtout les nouvelles molécules actives développées par Pearl Therapeutics. La finalisation des autorisations est en cours avec la Food and drug administration (FDA) américaine.

Compte tenu de sa part à l’export, votre entreprise est très atypique dans le paysage régional et, au-delà, français.

Nous exportons 99 % de la production. Par choix stratégique, nous ciblons le marché américain, principalement pour le Symbicort. Nous livrons également l’Amérique du Sud et la zone Asie-pacifique. Au cours de cette année 2016, nous lançons la commercialisation de notre médicament phare, en Europe, d’abord en Allemagne, puis dans les pays nordiques et enfin en France et les autres pays européens.

Quel a été votre programme de recrutement accompagnant vos investissements ?

Notre site compte, à ce jour, 442 salariés et présente deux caractéristiques : la première concerne la parité, avec 49 % de femmes et 51 % d’hommes. La seconde est notre pyramide des âges : 50% de nos salariés ont entre 35 et 45 ans, et 23% ont moins de deux ans d’ancienneté. Au cours des années 2014 et 2015, nous avons recruté 105 personnes, sur des profils d’opérateurs, techniciens et ingénieurs. Ces recrutements vont se poursuivre en 2016. Autre spécificité, liée naturellement à notre activité, 14 % de notre personnel sont employés au service qualité.

Propos recueillis par Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle