Asteelflash reprend ElectronicNetwork

L’entreprise française de fabrication de produits électroniques en sous-traitance veut consolider ses activités dans les segments de marché stratégiques (industriel, défense et aéronautique, médical et automobile).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Asteelflash reprend ElectronicNetwork

L’acquisition du deuxième sous-traitant allemand permet au groupe français de renforcer sa présence sur le marché européen et sur le secteur en Allemagne aussi en intégrant de nouveaux sites de production.

L’entreprise allemande compte quelque 700 employés et a enregistré un chiffre d’affaires de 144 millions d’euros en 2011. Elle possède une usine en République tchèque et une en Roumanie.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Asteelflash de son côté est déjà implantée en Europe de l'Ouest (avec des sites en France et au Royaume-Uni), ainsi qu'en Amérique du nord et en Asie. L'entreprise compte également une forte présence dans les pays "low-cost" tels que la Chine, la Tunisie et le Mexique, ajoute le manufacturier.

Gilles Benhamou, président du groupe français, s’est fixé l’objectif de devenir d’ici deux ans le leader européen du marché des EMS (Electronic Manufacturing Services, ou services de fabrication électronique). Un marché sur lequel Asteelflash est numéro deux, après l’Allemand Zollner. Le projet est certes ambitieux pour une entreprise aussi jeune (dix ans seulement d’existence), mais en rachetant ElectronicNetwork, le deuxième fabricant de cartes électroniques en Allemagne, Asteelflash est en passe de réussir son pari.

L’entreprise française est née du rachat de l'entreprise américaine Flash Electronics par Asteel en 2008. Elle dénombre plus de 5000 employés répartis sur 23 sites de production et a réalisé un chiffre d’affaires de 622 millions d’euros en 2011. Pour l’heure les termes financiers du contrat n’ont pas été révélés.

En janvier dernier, Asteelflash avait fait l'acquisition de Catalyst Manufacturing Services Inc, une société américaine basée sur la côte Est des États-Unis et au Mexique.

Frédéric Parisot et Barbara Leblanc

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS