AssainissementDes tuyaux adaptés aux sols marins corrosifsPour tenir compte des sols et de l'absence de pente de la baie du Mont-Saint-Michel, Pont-à-Mousson a mis au point des solutions originales.

Partager

Assainissement

Des tuyaux adaptés aux sols marins corrosifs

Pour tenir compte des sols et de l'absence de pente de la baie du Mont-Saint-Michel, Pont-à-Mousson a mis au point des solutions originales.



L'enfouissement de 16 kilomètres de canalisations dans des terrains instables et des sols marins fortement corrosifs - et avec l'obligation d'utiliser des tuyaux de petits diamètres pour le traitement des eaux usées du Mont-Saint-Michel - n'était pas chose aisée. Pont-à-Mousson a néanmoins relevé le défi. Le groupe a fourni non seulement l'équipement complet d'assainissement adapté à ces contraintes, mais il a aussi signé un contrat de sécurité de dix ans l'engageant à rétablir à ses frais l'étanchéité de ces canalisations. Une équipe de cinq techniciens de Pont-à-Mousson, de Caen et de Nancy, a planché pendant un an sur le chantier, qui a démarré en janvier 1994. Pour les terrains peu à moyennement corrosifs, Pont-à-Mousson a choisi une technologie classique: les tuyaux en fonte ductile revêtus intérieurement de mortier de ciment alumineux. Extérieurement, ces tuyaux sont protégés par un revêtement de zinc métallique recouvert d'une peinture époxy. Pour les sols où la corrosivité était telle qu'une protection passive des canalisations s'imposait, ces mêmes tuyaux ont été renforcés d'un revêtement en polyéthylène pour les diamètres de 500 millimètres et en polyuréthanne pour les diamètres supérieurs. Parallèlement, ce sont des joints standards, étanches et résistants à 20 bars de pression interne qui ont assemblé ces divers types de tuyaux. Un autre problème, l'absence de pente, a nécessité la mise en place de postes de refoulement supplémentaires afin de permettre l'arrivée des eaux usées à la station d'épuration. Ces installations concernent 40% des postes, le reste étant fait en gravitaire. D'autre part, pour effectuer des raccordements plus économiques et plus pratiques sur les collecteurs d'eaux usées, Pont-à-Mousson a utilisé des piquages orientables à 360 degrés. Enfin, pour permettre les visites du personnel d'exploitation, Pont-à-Mousson a posé des regards en béton. Présentant une étanchéité homogène avec les canalisations, ces regards offrent un niveau d'étanchéité de 2bars en pression interne et externe pour les éléments de fond. Innovants, ils sont équipés de manchons en fonte de scellement préscellés en usine, ce qui diminue les risques de fuites par rapport à un scellement exécuté sur site.



L'USINE NOUVELLE - N°2470 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS