Asos: Bond de 28% du bénéfice 2017-2018, le titre s'envole

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique de prêt-à-porter en ligne Asos a dit mercredi disposer d'un "énorme potentiel" après avoir fait état d'un bond de 28% de son bénéfice annuel et confirmé ses prévisions pour le nouvel exercice et au-delà.
Partager

A la suite de ces éléments, l'action Asos progressait vers 08h00 GMT de 12,5% à 56,25 livres à la Bourse de Londres, une envolée qui ramène à 16,3% le recul de la valeur depuis le début de l'année.

Cette dernière avait notamment chuté de 10,5% sur la seule séance du 12 juillet, jour où le groupe avait annoncé une croissance de ses ventes trimestrielles inférieure aux attentes des analystes.

"Asos progresse rapidement et se démarque plus que jamais. Le potentiel de notre activité est énorme", a déclaré le directeur général de la société Nick Beighton.

Sur l'exercice 2017-2018, clos le 31 août, la société a dégagé un bénéfice avant impôts de 102 millions de livres (116,1 millions d'euros), contre 80 millions de livres il y a un an et une prévision moyenne des analystes de 101 millions de livres.

Les ventes ont augmenté de 26% à 2,36 milliards de livres, avec une croissance de 23% au Royaume-Uni et de 27% à l'international. Le nombre de visiteurs actifs sur le site a augmenté de 19%.

Alors qu'Asos, qui s'adresse à une clientèle jeune, et son concurrent en ligne Boohoo continuent d'afficher une forte croissance de leurs ventes, les distributeurs traditionnels britanniques dans le prêt-à-porter comme Marks & Spencer, Debenhams et House of Fraser sont contraints de fermer des magasins.

"Nous estimons qu'Asos continuera de bénéficier de la transition vers le commerce en ligne et que le groupe est en mesure de saisir l'opportunité de devenir la plate-forme "incontournable" pour la mode sur internet", a déclaré Greg Lawless, analyste chez Shore Capital.

Asos prévoit une croissance des ventes de 20 à 25% pour l'exercice 2018-1919 et un taux similaire à moyen terme, avec des dépenses d'investissement annuelles de 230 à 250 millions de livres.

(James Davey; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS