Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Ascometal serait à nouveau proche du dépôt de bilan

Léna Corot , ,

Publié le , mis à jour le 20/11/2017 À 15H02

Vu sur le web Le feuilleton Ascometal continue. Trois ans après sa reprise, le fleuron de la sidérurgie française pourrait de nouveau être placé en redressement judiciaire. La direction du groupe a prévu de déposer le bilan en début de semaine, selon Le Figaro.

Ascometal serait à nouveau proche du dépôt de bilan
La direction d'Ascometal a prévu de déposer le bilan en début de semaine, selon Le Figaro.
© Ascometal

Le spécialiste français des aciers longs spéciaux, Ascometal, est de nouveau en difficultés financières. Ne parvenant pas à trouver un repreneur, la direction d'Ascometal a prévu de déposer le bilan en début de semaine auprès du tribunal de grande instance de Strasbourg, selon Le Figaro. Le fleuron de la sidérurgie française devrait, suite à cette décision, être placé en redressement judiciaire.

Plus de 1 300 salariés et trois sites sidérurgiques du groupe en France -Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), Hagondange (Moselle) et Les Dunes (Dunkerque, Nord)- sont concernés par cette décision. Mais le site de Saint-Saulve (Nord) le sera-t-il aussi ? Cette aciérie anciennement détenue par Vallourec appartient depuis le début de l'année à une nouvelle entité, Ascoval, détenue à 60% par Ascometal et 40% par Vallourec.

Le groupe suisse Schmolz-Bickenbach a confirmé, lundi 20 novembre, étudier les modalités d'une reprise d'Ascometal. Cela lui permettrait de se renforcer eu niveau européen en tant qu'acteur des aciers longs spéciaux.

En 2014, un repreneur français pour Ascometal

Déjà placé en redressement judiciaire il y a plus de trois ans, Ascometal continue donc de pâtir de la baisse d'activité dans le secteur du gaz et du pétrole. En mai 2014, sous la pression de Bercy et du ministre de l'Economie d'alors Arnaud Montebourg, le tribunal a tranché pour un repreneur français : Asco Industries. Cette unique proposition française était portée par Frank Supplisson, ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde et d’Eric Besson.

Cette offre était également soutenue, mais sans enthousiasme excessif, par la CGT et la CFDT. Toutefois, Jean Wendenbaum, délégué syndical CFE-CGC d’Ascométal à Hagondange, s'inquiétait déjà dans les colonnes de L'Usine Nouvelle : "Les investissements prévus sont minimaux et expriment plus une volonté de statu quo qu’une grande ambition et nous nous interrogeons quant à la solidité financière des repreneurs". Aujourd'hui, ces repreneurs ne parviennent plus à gérer les difficultés financières d'Ascometal dont le chiffre d'affaires est passé sous les 400 millions d'euros en 2016.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

21/11/2017 - 09h00 -

Merci au fin Stratège qu´a été Monsieur Montebourg. Avec ses collègues se sont des milliards d´Euros qu'ils nous aurons couterIl fallait à tout prix refiler le bébé au nouveau gouvernement. Ascometal a été saignée par ses précédents actionnaires et maintenant il faut sauver le soldat Ascometal , ce qui m´agace le plus c'est que l ´on ait confié l´aciérie de Saint Saulve à une entreprise sans ressources financières suffisantes D´autre part je suis consterné de constaté qu´une entreprise comme Schmolz et Bickenbach avec comme principal actionnaire un oligarque russe , hyper endettée soit sur les rangs des repreneurs. Veut on revivre le film Severstahl et Luchini , on en connait déjà le clap de fin .Sidenor Ex-Gerdau était sur les rangs en 2014 , comment Sidenor qui n´est plus adossée à Gerdau peut elle financer un tel achat sachant qu´elle doit payer son propre rachat au Bresilien .
Répondre au commentaire

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus