Ascometal repris par un français, le Falcon 8X, Sigfox : sept bonnes nouvelles pour commencer la semaine

Publié le

Ascometal repris par un groupe tricolore, Dassault Aviation lance son deuxième jet d'affaire en sept mois, Sigfox va conquérir le marché britannique... Retrouvez les sept bonnes nouvelles industrielles recensées par L'Usine Nouvelle pour bien commencer la semaine.

Ascometal repris par un français, le Falcon 8X, Sigfox : sept bonnes nouvelles pour commencer la semaine © AFP

Ascometal reste dans le giron d'un groupe français

Cocorico ! Le français Ascometal restera sous pavillon hexagonal, a décidé le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) le 22 mai. La justice a retenu l'offre du français Asco Industries, écartant la candidature du brésilien Gerdau, l’autre prétendant crédible à la reprise de l'aciériste. Alors que l'entreprise va une nouvelle fois changer de mains, L'Usine Nouvelle revient en détails sur le parcours chaotique de l'un des rares survivants du secteur de la sidérurgie en France.

Dassault Aviation lance son deuxième jet d'affaires en moins d'un an

Dassault Aviation attaque le marché des jets d'affaires, en plein rebond. Il a lancé le 20 mai un nouvel avion civil, le Falcon 8X, alors que démarrait le salon aéronautique Ebace de Genève. C'est la deuxième fois en tout juste sept mois que le groupe sort un nouvel appareil : il avait présenté en fanfare, en octobre dernier lors du salon d’aviation d’affaires NBAA de Las Vegas, son Falcon 5X.

SIGFOX VA S'ATTAQUER AU MARCHÉ BRITANNIQUE

La start-up toulousaine Sigfox est sur tous les fronts en cette année. Après avoir bouclé une troisième levée de fonds, recruté Anne Lauvergeon pour diriger son conseil d'administration, l'étoile montante française de l'Internet des objets vient de signer un contrat majeur avec la société britannique Arqiva (ancienne division de la BBC). L'opérateur d'infrastructures de télécommunications anglais sera chargé de déployer le réseau UNB (ultra narrow band) de Sigfox au Royaume-Uni.

Les start-up françaises partent conquérir la Silicon Valley

Bonne nouvelle pour les entrepreneurs hexagonaux qui veulent lancer leur business aux Etats-Unis : Bpifrance et Ubifrance s'allient pour lancer ubi/io. Cet accélérateur de start-up vise à installer de jeunes pousses françaises à San Francisco. Le but : développer l'ambition tricolore et la collaboration transatlantique.

Ossabois triple ses effectifs

Ossabois, filiale du groupe Bouygues spécialisée dans la construction bois, se porte comme un charme. Le groupe triple ses effectifs et lance une ligne de production de salles de bains dans son usine vosgienne du Syndicat. Il va embaucher en tout 70 personnes. En 2012, des rumeurs avaient couru sur une éventuelle fermeture de l'entreprise.

Le chinois Huawei soutient la French Tech

L’équipementier chinois Huawei joue au mécène de la French Tech : via deux concours d’innovation organisés à Lyon et Lille, le groupe va investir 600 000 euros au capital de 15 start-up numériques innovantes françaises et les emmener avec lui en Chine.

12 millions d’euros d'investissement pour KSB

Le leader sur les marchés français et européen des pompes centrifuges KSB veut créer une unité de production de robinets industriels sur son site de La Roche-Chalais (Dordogne). Ces robinets équipent des installations en mer (plateformes et navires usines) et sur terre pour l’extraction, le traitement, la liquéfaction et le transport de GNL (gaz naturel liquéfié) et de pétrole. KSB va investir 12 millions d'euros pour mener à bien ce projet.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte