Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Asahi vend ses parts dans le brasseur Tsingtao pour 791 millions d'euros

, , , ,

Publié le , mis à jour le 21/12/2017 À 08H16

Le brasseur japonais Asahi Group a annoncé mercredi 21 décembre vendre sa participation de 19,9% dans le brasseur chinois Tsingtao Brewery, en partie à l'investisseur chinois Fosun et en partie à Tsingtao lui-même, pour 106 milliards de yens (791 millions d'euros).

Asahi vend ses parts dans le brasseur Tsingtao pour 791 millions d'euros
Le brasseur japonais Asahi Group a annoncé mercredi vendre sa participation de 19,9% dans le brasseur chinois Tsingtao Brewery, en partie à l'investisseur chinois Fosun et en partie à Tsingtao lui-même, pour 106 milliards de yens (791 millions d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Tim Wimborne
© Tim Wimborne

Asahi Group a annoncé mercredi 21 décembre vendre sa participation de 19,9% dans le brasseur chinois Tsingtao Brewery. Le brasseur japonais indique dans un communiqué vendre la majeure partie de sa participation - soit 243 millions d'actions, soit 17,99% du capital - à Fosun pour 6,6 milliards de dollars de Hong Kong (712 millions d'euros) et le solde, soit 27 millions d'actions, à Tsingtao, pour 735 millions de dollars de Hong Kong. Le prix de 27,22 dollars de Hong Kong par titre représente une décote de 32% par rapport au cours de clôture de Tsingtao mercredi à la Bourse de Hong Kong.

Ashahi avait acquis sa participation dans le brasseur chinois en 2009 pour 666 millions de dollars (562 millions d'euros). En juin, le groupe a annoncé vendre ses 20% dans le chinois Tingyi-Asahi Beverages pour 612 millions de dollars.

Asahi veut se développer en Europe

Le groupe nippon, qui avait dit en octobre envisager cette vente, se désengage du marché chinois de la bière pour développer ses activités en Europe et dans d'autres pays d'Asie. Le fabricant de la marque Asahi Super Dry, la bière japonaise la plus vendue au monde, continue d'accroître ses investissements en Europe et a racheté l'an dernier plusieurs marques de bière d'Europe de l'Est à Anheuser-Busch (AB) InBev pour 7,3 milliards d'euros.

La Chine est le premier marché mondial de la bière en termes de ventes mais il est devenu difficile de s'y faire une place, la concurrence étant féroce entre les acteurs locaux et les géants mondiaux comme AB InBev, Heineken and Carlsberg.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle