"Artelia a réalisé le simulateur 3D de la ville durable à Santiago du Chili", explique Jérémy Gasc d'Artelia

A l'occasion de la COP21, L'Usine Nouvelle a demandé à des industriels leur opinion sur cette conférence climat très attendue. Jérémy Gasc, responsable de l’unité Climat Energie, chez Artelia a répondu à nos questions.

Partager

L’Usine Nouvelle : Pouvez-vous citer un projet concret qui pourrait faire de votre entreprise un modèle pour d’autres en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?

Artelia s’est investie dans la préparation de la COP21 en accompagnant plusieurs Etats à élaborer leur contribution, notamment la Côte d’Ivoire, le Cameroun et la République du Congo, dans le cadre d’un projet piloté par Expertise France sur financement de l’agence française de développement. Et en France, Artelia accompagne des "territoires à énergie positive pour la croissance verte".

Artelia a également réalisé le simulateur 3D de la ville durable à Santiago du Chili. Cet outil d’aide à la décision intègre les multiples regards qui fondent la politique d’une ville durable : diagnostic et scan des enjeux, projets urbains intégrés, solutions d’optimisation urbaine et catalogue thématique des entreprises. La modélisation et l’optimisation du système électrique des zones insulaires, notamment à la Réunion, pour favoriser l’autonomie énergétique, témoignent également de la volonté de s’inscrire dans les objectifs de la COP21. Nous avons enfin réalisé les bureaux de BNP Paribas en Algérie, les premiers bureaux HQE en Afrique.

Sur quel point précis avez-vous encore du travail à fournir ?

Il nous semble essentiel d’accompagner nos clients dans la prise en compte de l’impact énergie-carbone de leurs projets et de trouver des solutions pour concilier le développement de nos activités export avec notre bilan carbone.


Lutter contre les émissions de C02 : surcoût ou opportunité pour votre entreprise ?

Nous avons de plus en plus de clients sur les nouveaux marchés que sont les énergies renouvelables, la résilience des territoires ou les smart cities. Nous intervenons sur ces marchés pour participer à l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et adapter les systèmes à leurs impacts. Ces mutations nous demandent d’être de plus en plus innovants, ce qui représente, à plus ou moins court terme, une opportunité pour l’entreprise.

Propos recueillis par Patrice Desmedt

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS