« Arrêtons avec l’épouvantail de la fin du salariat »

Christophe Bys

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Entretien

« Arrêtons avec l’épouvantail de la fin du salariat »
Comment interprétez-vous la condamnation d’UberPop ? Nous avons lancé le service UberPop parce que, à l’époque, rien n’interdisait un transport à la demande entre particuliers répondant à un besoin différent des transports existants. Nous sommes pour la réglementation, y compris pour le côté social, mais il faut qu’elle permette l’innovation et garantisse une véritable concurrence. Êtes-vous en faveur de davantage de protection des chauffeurs ? Toutes les questions doivent être posées, elles ne nous font pas peur. Il est sain que les pouvoirs publics s’interrogent sur les nouvelles formes de travail. Et il n’est pas surprenant qu’ils souhaitent les encadrer pour qu’on ne se retrouve pas dans un monde ultralibéral dont l’Europe sociale-démocrate ne veut pas. Oui, il faut des protections pour les[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte