Arrêt d’un réacteur à Civaux : EDF dément tout lien avec la sécheresse

L’un des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Civaux dans la Vienne est à l’arrêt depuis le 2 juin. En cause ? Non pas la sécheresse comme de nombreuses voix l’évoquent mais la moindre demande d’électricité, EDF.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Arrêt d’un réacteur à Civaux : EDF dément tout lien avec la sécheresse

Jean-Paul Joly qui exploite le site de Civaux pour EDF précise que le réacteur numéro deux a été mis à l’arrêt dans la nuit du 1er au 2 juin dans le cadre d’une optimisation du parc. "Nous décidons ces arrêts quelques jours avant et nous les confirmons la veille", explique-t-il sur France Info.

Selon lui, durant les week-end prolongés, la demande en électricité est moins importante et les centrales doivent alors adapter leur production en arrêtant certains réacteurs.

Malgré tout, Stéphane Lhomme, président de l'Observatoire du nucléaire, assure "qu’il s’agit du premier réacteur touché par la sécheresse et qu’EDF ne veut pas le reconnaître. ". "On est en tout début de processus dans la mesure où les débits des rivières baissent en France jusqu'à fin septembre, voire début octobre", explique-t-il.

Interrogé sur ce point, il explique que "pour l’heure, il n’y a aucune raison de s’arrêter pour des problèmes de débit. Nous produisons depuis plusieurs semaines avec des niveaux de Vienne qui sont compatibles puisqu'hier, le débit était à 11m3 (par seconde) et aujourd'hui, le débit est à 17m3 (par seconde), précise-t-il. Mais nous serons amenés à réduire progressivement la puissance des réacteurs, si le débit passe en dessous de 10m3 par seconde ".

L’arrêt est prévu jusqu’à la fin du week-end, selon le site d’EDF.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS