Arrestations de membres d'Anonymous dans l'affaire Sony

MADRID (Reuters) - La police espagnole a arrêté vendredi trois membres présumés du groupe de pirates informatiques Anonymous, les accusant d'avoir mené des attaques sur le réseau PlayStation Network de Sony mais aussi sur des administrations, des entreprises et des banques.

Partager

D'après la police les trois "hackers" ont par exemple également été impliqués dans de récents piratages dont ont été victimes les banques espagnoles BBVA et Bankia et l'énergéticien italien Enel.

Il s'agit des premières arrestations de membres d'Anonymous en Espagne après des arrestations déjà survenues aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Le portail PlayStation Network (PSN) de Sony, qui compte 77 millions d'utilisateurs, a été victime d'un des plus importants vols de données jamais organisé sur internet, probablement les 16 et 17 avril dernier.

Le 5 mai dernier, Sony a accusé les hackers d'Anonymous d'être indirectement à l'origine de cette attaque, ce que le groupe de pirates informatiques a démenti.

Iciar Paneda, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean Décotte

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS