Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Arnaud Montebourg propose quatre mesures pour la relocalisation

Arnaud Dumas

Publié le

Le gouvernement veut inciter les industriels à produire en France. Arnaud Montebourg a lancé, le 14 juin 2013, quatre mesures pour aider les entreprises à s’installer dans l’Hexagone, allant d’un logiciel d’aide à la décision, à des aides financières.

Arnaud Montebourg propose quatre mesures pour la relocalisation © Luc Pérénom

"La relocalisation est une cause nationale", a déclaré Arnaud Montebourg, le 14 juin 2013 à Bercy, devant une assemblée d’industriels. Le ministre du Redressement productif a annoncé quatre nouvelles mesures pour accompagner les entreprises décidant de réimplanter leur outil de production en France.

A commencer par un logiciel, développé par la société Sémaphores, permettant aux chefs d’entreprise de réaliser un diagnostic de relocalisation. Baptisé "Colbert 2.0", il sera lancé sur internet cet été.

Colbert 2.0, une aide à la décision de relocaliser

Concrètement, l’entrepreneur devra répondre à une liste d’une cinquantaine de questions sur l’optimisation de son site, le repositionnement de sa gamme de produit, son écosystème productif, ses coûts cachés, etc. Le logiciel calculera ensuite un score mesurant le potentiel de relocalisation de l’entreprise.

A partir de ce score, Colbert 2.0 pointera les avantages potentiels de la relocalisation et proposera un parcours d’accompagnement du projet de relocalisation (aides financières possibles, appuis administratifs ou associatifs, etc.). Le chef d’entreprise pourra également faire appel à un mentor, un autre entrepreneur ayant déjà réalisé un parcours de relocalisation, pour l’assister dans ses démarches.

Le logiciel mettra également l’industriel en relation avec l’interlocuteur unique de la relocalisation. C’est la deuxième mesure d’Arnaud Montebourg pour favoriser le retour des usines en France. Bercy va nommer 22 interlocuteurs uniques dans chaque région, pour faciliter la réimplantation en France. Au niveau national, une cellule dédiée à ce sujet va également être créée au ministère.

Le gouvernement va par ailleurs mettre à la disposition des candidats à la relocalisation des bases de données sur les régions de France. A partir d’une étude réalisée par E.M. Mouhoud, professeur à l’université Paris Dauphine, les entreprises pourront étudier les avantages de 320 bassins d’emplois français.

Les fonds de revitalisation réorientés vers la relocalisation

Enfin, les usines revenant en France pourront également bénéficier d’aides financières. Michel Sapin, le ministre du Travail, et Arnaud Montebourg ont décidé de piocher dans les fonds de revitalisation des territoires pour les redéployer vers les usines qui relocalisent. Selon Arnaud Montebourg, l’efficacité des fonds de revitalisation est douteuse, il préfère utiliser les 50 millions d’euros annuels versés dans ces fonds pour financer l’économie.

Cet ensemble de mesure, inspiré de la "reshoring initiative" de Barack Obama aux Etats-Unis, s’inscrit dans un phénomène existant parmi les industriels. Selon le ministre, de plus en plus d’industriels commenceraient à envisager le retour en France. A la fois pour diminuer les coûts de transports et de non qualité, mais aussi parce que les consommateurs sont de plus en plus sensibles au Made in France.

Des exemples d’industriels ayant fait le pas de relocaliser sont ainsi cités : Meccano, Eminence, Kindy, Rossignol, Loiselet, etc. Mais pour l’heure, pas encore de vraies statistiques pour confirmer le phénomène.

Arnaud Dumas

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle