Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Arnaud Montebourg préfère le gaz de houille au gaz de schiste

, , ,

Publié le

Le ministre du Redressement productif a présenté le gaz de houille comme "un gaz made in France", à même de réduire la facture énergétique des industries chimiques.

Arnaud Montebourg préfère le gaz de houille au gaz de schiste © Pascal Guittet pour L'Usine Nouvelle

A l'occasion d'une réunion à Lyon du Comité stratégique de la filière chimie-matériaux, Arnaud Montebourg a présenté le gaz de houille comme "un gaz made in France", capable de réduire la facture énergétique des industries chimiques.

Cette réunion était destinée à examiner le "contrat de filière" fruit d'une élaboration entre les industriels, les partenaires sociaux, les parlementaires, les pôles de compétitivité et l'Etat. Ce dispositif vise à à consolider un secteur industriel qui emploie aujourd'hui quelque 400 000 salariés. La signature de ce "contrat de filière" est attendue pour le mois de juin.

Parmi les dix actions dont ce contrat préconise la mise en oeuvre figure l'approvisionnement à prix compétitifs en gaz et électricité des industries chimiques, grandes consommatrices d'énergie, afin d'éviter "le risque de délocalisation vers des pays où le prix du gaz est très bas", a expliqué le ministre.

"Un gaz en marinière, qui pourrait assurer à la France entre 5 et 10 ans de consommation"

Une des pistes retenues est l'extraction du gaz de houille. Arnaud Montebourg l'a présenté comme "un gaz made in France, un gaz en marinière en quelque sorte, qui pourrait assurer à la France entre 5 et 10 ans de consommation". Il a souligné que ce gaz, contrairement au gaz de schiste, peut s'extraire sans recourir à la fracturation hydraulique, ce que confirment les experts interrogés par L'Usine Nouvelle. Le ministre a cependant assuré que le gouvernement entendait poursuivre les études sur des techniques d'extraction alternatives à la fracturation hydraulique, plus respectueuses de l'environnement.

L'écologie industrielle et l'amélioration du recyclage des plastiques doivent en outre permettre à l'industrie chimique de devenir "une chimie d'origine végétale et écologique au lieu d'une chimie d'hydrocarbures", a présenté Arnaud Montebourg. Il a évoqué notamment l'objectif de "remplacer les 90% de sacs plastiques à base d'hydrocarbure, aujourd'hui importés d'Asie, par 100% de sacs produits en France et recyclables".

Julien Bonnet

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

06/02/2013 - 10h11 -

Vous avez raison Do59, il n'y a pas d'autre technique que la fracturation. On a même cessé l'effort de recherche pour trouver un telle technique alternative - peut-être qu'aucune technique non dangereuse ne se profilait... Ou alors c'est l'a-priori classique contre les scientifiques, qui pourrit un peu plus notre compétitivité...
Répondre au commentaire
Nom profil

05/02/2013 - 14h22 -

Les permis d'exploitaiton du gaz de houille accordés jusqu'ici en France prévoient bien d'utiliser la fracturation hydraulique. Qui sont donc ces "experts" qui ont assuré à l'usine nouvelle que d'autres technique sont possibles ?
Répondre au commentaire
Nom profil

05/02/2013 - 12h00 -

C'est surtout que le gaz de schiste est un gaz "made in the USA" - dans ce type de pays où la législation sur l'exploitation minière est simpliste, les conséquences de l'extraction pour les populations passent après le besoin de faire baisser les cours et d'engranger de l'argent facile et rapide. Et encore, au vu de la catastrophe du gaz de schiste aux USA, cela pourrait changer....
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle