Arnaud Montebourg persiste et signe sur l'exploration "propre" des gaz de schiste en France

Malgré les critiques, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg continue de soutenir sa position en faveur d'une exploration "propre" des gaz de schiste en France. "Je préfère produire le gaz chez moi plutôt que de l'importer de Russie", a-t-il défendu le 16 février dans le 12/13 de France 3.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Arnaud Montebourg persiste et signe sur l'exploration

Vilipendé par les ministres et parlementaires écologistes, soutenu par certains de ses homologues du gouvernement, Arnaud Montebourg continue de diviser autour du brûlant sujet des gaz de schiste.

Interrogé à ce sujet lors du 12/13 de France 3, le 16 février, le ministre du Redressement productif a d'abord tenu à rappeler qu'il restait "opposé à la fracturation hydraulique, destructrice du sous-sol et de l'environnement". "Un ministre de l'industrie doit aussi défendre l'environnement", a-t-il martelé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour autant, il a rappelé que la France ne devait pas "(se) priver de chercher et de réfléchir". Et de citer l'exemple des Etats-Unis, dont il impute une partie de la croissance à l'exploitation des gaz de schiste ces dernières années.

"Il ne faut pas dénigrer la recherche scientifique, nous sommes un pays d'innovation technologique, nous assumons le progrès et nous préférons nous pencher sur le futur", a-t-il défendu.

Confronté à sa position anti-gaz de schiste pendant la primaire socialiste en vue de l'élection présidentielle, en 2011, Arnaud Montebourg a rappelé être opposé à l'exploitation des gaz de schiste "si elle est polluante". "Mais si on élimine le problème de la pollution, en sous-sol et en surface, pourquoi s'en priver ?".

"Le gaz, je préfère le produire chez moi plutôt que de l'importer de Russie ou d'ailleurs, a-t-il scandé. S'il y a une nouvelle technique qui préserve l'environnement, il faut qu'on en discute, ça vaut la peine".

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS