Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Arnaud Montebourg demande à François Hollande une "réorientation des choix politiques"

Sylvain Arnulf ,

Publié le

Vidéo Arnaud Montebourg était l'invité de France Inter ce 1er avril. Le ministre du Redressement productif a dit ne pas savoir s'il ferait partie du prochain gouvernement.

Arnaud Montebourg demande à François Hollande une réorientation des choix politiques © France Inter - Capture Dailymotion

Sera-t-il encore ministre du Redressement productif demain ? Héritera-t-il d'un pôle élargi ? Ou se retrouvera-t-il sur la touche ? Invité de France Inter ce 1er avril, Arnaud Montebourg a dit ne rien savoir de son destin personnel. Mais il affirme avoir pris sa plume entre les deux tours, demandant au président François Hollande une "réorientation des choix politiques".

La nomination de Manuel Valls va-t-elle dans ce sens ? Arnaud Montebourg refuse tout procès d'intention à son égard. "Ce qui fonde une politique, c'est le mandat du président", a-t-il affirmé. "Le choix de Manuel Valls est celui d'un gouvernement de combat contre la crise, nous avons la possibilité de réussir à réorienter l'Europe. Pour l'instant, c'est l'Europe qui nous réoriente, dans un sens austéritaire et dogmatique alors qu'il nous faut du pragmatisme Nous devons faire évoluer les idées de la commission dont les états de service ne sont pas brillants".

l'europe doit agir dans la bataille mondiale de l'énergie

C'est sur le terrain européen que la France doit croiser le fer, selon le Ministre du redressement productif du gouvernement Ayrault. "Il n'y a pas la France contre l'Europe, simplement la Commission est totalement inefficace sur la question de la croissance", a-t-il jugé. "Le commissaire (européen à la Concurrence Joaquin) Almunia prépare une réforme durcissant l'accès à l'énergie, ce qui va en augmenter le prix. C'est une nouvelle preuve de l'incompétence de la Commission", a fustigé Arnaud Montebourg qui craint "une nouvelle révolution énergétique". "Avec les gaz de schiste américains, nous allons subir une nouvelle vague de délocalisations parce que notre énergie est trop chère. Il y a un nouveau pays low cost qui est en train de naître, les Etats-Unis. Si l'Europe ne prend pas ses responsabilités, nous allons à la catastrophe".


Montebourg : "Je soutiens Manuel Valls" par franceinter

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle