Arnaud Montebourg condamne l'usine PSA d'Aulnay

Invité sur RTL ce mardi 5 février, le ministre du Redressement productif a jugé inévitable la fermeture de l'usine du constructeur automobile français à Aulnay-sous-Bois.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Arnaud Montebourg condamne l'usine PSA d'Aulnay

S'il continue à chercher des solutions pour les usines Petroplus de Petit-Couronne et de Goodyear à Amiens Nord, en revanche concernant la fermeture de l'usine de PSA à Aulnay, Arnaud Montebourg a baissé les bras. L'Etat n'a "pas trouvé d'autre solution", "aujourd'hui, nous ne savons pas faire autrement", a déclaré le ministre du Redressement productif sur RTL, ce mardi 5 février.

Il a toutefois souligné qu'un "reformatage" du plan social, qui concerne quelque 3 000 salariés avait été demandé par l'exécutif. "Nous demandons à PSA que personne d'Aulnay et de Rennes (...) n'aille à Pôle Emploi (...) c'est-à-dire qu'on trouve des mesures de réindustrialisation sur les deux sites pour qu'il n'y ait pas de rupture du contrat de travail".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une requête visiblement entendue par la direction de PSA. Son directeur industriel, Denis Martin, était interrogé au même moment sur Europe 1. "Vis-à-vis des personnes d'Aulnay, nous nous devons au regard de la crise qui frappe l'ensemble de l'automobile et plus particulièrement le groupe PSA (...), de leur proposer des offres d'emploi, leur proposer des solutions d'emploi adaptées à leurs compétences", a-t-il assuré.

Des offres d'emploi qui se trouveraient "bien sûr, dans le groupe, dans la mesure du possible". "Aujourd'hui, nous avons plus de 3.500 possibilités d'emploi, dont 1.300 en mobilité interne principalement sur le site de Poissy" (Yvelines, ouest de Paris), a-t-il ajouté, rappelant que le site d'Aulnay (Seine-Saint-Denis, nord de Paris) emploie actuellement 2.800 salariés.

"Nous avons mis en place des solutions adaptées à la mobilité interne, c'est-à-dire que dans le cas où la personne ne déménagerait pas, elle touche presque l'équivalent d'un an de salaire", a fait valoir Denis Martin.

Astrid Gouzik

4 Commentaires

Arnaud Montebourg condamne l'usine PSA d'Aulnay

Roosevelt 2012
05/02/2013 10h:50

Montebourg a signé le Manifeste ROOSEVELT 2012 dans lequel on trouve des solutions éprouvées pour maintenir l'emploi en cas de mauvaise passe comme actuellement dans le secteur automobile (notamment la méthode allemande "Kurzarbeit") Son attitude actuelle est incompréhensible, quitte à faire des déclarations tonitruantes sur différents sujets et à en subir ensuite les critiques, il pourrait au moins évoquer publiquement les solutions qu'il a soutenues il y a quelques mois.

Réagir à ce commentaire
JJack
05/02/2013 11h:25

C'est le même Montebourg qui vient de commender 13 000 mobilette pour La Poste en Chine, au lieu de les commander chez Peugeot par exemple ! Bravo.

Réagir à ce commentaire
PatSnake
06/02/2013 10h:07

@JJack 1) d'où tenez-vous cette information? Il n'y en a aucune trace sur Internet! 2) De toute façon, les scooter Peugeot sont, à ma connaissance, sous-traités à un fabricant chinois depuis 2008!

Réagir à ce commentaire
Scoot Toujours
06/02/2013 12h:01

@JJack Vouliez-vous parler de l'achat de 3000 scooters Kymco (Taiwanais) par la Poste ? La nouvelle a été rendue publique le vendredi 23 juillet 2010... http://www.scooter-station.com/La-Poste-achete-3-000-scooters.html

Réagir à ce commentaire
4 Commentaires

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS