Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Armor réorganise au plan européen sa division cartouches d'encre

, , ,

Publié le

Le spécialiste de la chimie des encres Armor rapatrie du Maroc à Nantes (Loire-Atlantique) une activité de packaging dans le cadre d'une réorganisation, au plan européen, de son activité cartouches d'encre, en croissance.

Armor réorganise au plan européen sa division cartouches d'encre
Cartouches d'encre
© Armor

Le groupe Armor rapatrie du Maroc à Nantes (Loire-Atlantique) l'activité packaging des cartouches laser pour imprimante, destinées au marché professionnel, ce qui permettra la création de 24 emplois localement, dans un bâtiment en location. L'usine marocaine, qui assurait cette tâche, pourra ainsi accroître sa production de cartouches. Cette organisation, qui sera opérationnelle à la mi-2015, doit permettre de porter la production de 1,5 à 3 millions de cartouches laser. Sur le segment des cartouches à jet d'encre, destinée au grand public, le groupe a décidé de concentrer ses forces de R&D à Dortmund en Allemagne, tandis que le pôle européen de collecte de contenants vides sera centralisée à Etten-Leur, aux Pays bas.

Sur le plan industriel, les usines tchèques et polonaises seront rassemblées à Prudnik, en Pologne. Là, les capacités seront doublées et l'usine passera de 300 à 400 salariés avec la mise en place d'une production de cartouches remanufacturées.

65 millions d'euros programmés entre 2014 et 2018

Avec cette réorganisation, Armor entend "devenir le leader de la production de cartouches d'impression compatibles "made in Europe", face à une concurrence asiatique souvent déloyale et adepte de la contrefaçon", mentionne Hubert de Boisredon, PDG de ce groupe nantais de 1 900 salariés, spécialisé dans les produits à base d'encre. Le groupe nantais connait sur son activité cartouches une croissance moyenne de 5 % par an depuis six ans. Celle-ci représente 65 millions d'euros sur un chiffre d'affaires total de 217 millions en 2013, l'activité majoritaire étant les films enduits pour l'impression par transfert thermique. Ce redéploiement de l'activité cartouches s'inscrit dans le cadre d'un programme d'investissements, pour l'ensemble des activités du groupe, de 65 millions d'euros programmés entre 2014 et 2018, dont 50 millions d'euros à Nantes, la principale usine se trouvant en périphérie de la ville, à La Chevrolière.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle