Armor Lux séduit Montebourg mais plus la police nationale

La direction générale de la police nationale (DGPN) aurait décidé de ne pas renouveler le contrat qui la liait avec l'entreprise bretonne Armor Lux, son fournisseur en uniformes depuis 2008.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Armor Lux séduit Montebourg mais plus la police nationale

A l'instar de la marque d'électroménager Moulinex, le spécialiste de l'habillement Armor Lux a profité, il y a quelques semaines, de la promotion impromptue du très médiatique ministre du Redressement productif. En héraut du "Made in France", Arnaud Montebourg avait posé en couverture du Parisien Magazine avec la désormais célèbre marinière de la griffe bretonne.

Armor Lux séduit les ministres, mais plus la police nationale. Selon l'AFP, la direction générale de la police nationale (DGPN) est en phase de renouvellement du marché de fourniture des uniformes de ses 120 000 fonctionnaires, et elle aurait d'ores et déjà évincé Armor Lux de l'appel d'offres.

L'entreprise finistérienne confectionne pourtant depuis 2008 les uniformes de la police nationale. D'après des informations révélées par Le Canard Enchaîné et Ouest-France, les dirigeants d'Armor Lux auraient reçu une lettre et peuvent contester leur évincement de l'appel d'offres en engageant un recours devant un juge administratif.

L'AFP révèle que selon le député PS du Finistère Jean-Jacques Urvoas, le marché tomberait dans l'escarcelle d'un consortium mené par Ineo Support Global, filiale de GDF Suez, et La Calaisienne et Balsan, deux entreprises de textile spécialisées dans la confection d'uniformes. Les uniformes continueraient d'être fabriqués en France.

Dans un communiqué, la DGPN a précisé que ce renouvellement de marché se faisait "dans le strict respect du code des marchés publics" garantissant "l'égalité de traitement entre les candidats".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS