Arkema va tourner la page des intermédiaires

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Arkema va tourner la page des intermédiaires © D.R.
Arkema cible des cessions ou des partenariats pour ses intermédiaires chimiques. Depuis sa séparation d’avec Total en 2006, le chimiste français a toujours privilégié les spécialités et les matériaux, des domaines à bien plus forte valeur ajoutée. Leur part est passée de 50 à 79 % dans son chiffre d’affaires. Bien que profitables, les intermédiaires ne rentrent plus dans la stratégie du groupe. La partie MMA-PMMA (verre acrylique) serait cédée. La branche gaz fluorés conserverait l’amont indispensable aux spécialités fluorées du groupe, mais les gaz réfrigérants, au profil peu écologique, seraient gérés en partenariat. Enfin, pour ses acryliques, Arkema envisage des partenariats pour la partie amont tandis que l’aval sera renforcé pour les besoins de certaines de ses[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte