Arkema restructure tous azimuts, 247 emplois rayés de l'Hexagone

En trois temps, trois mouvements, le chimiste Arkema annonce la suppression de 247 emplois à travers la réorganisation de différentes entités en France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Arkema restructure tous azimuts, 247 emplois rayés de l'Hexagone
169 emplois supprimés sur le pôle Produits vinyliques. Le premier chimiste français a présenté un plan de réorganisation concernant « deux activités structurellement déficitaires qui affectent les résultats du pôle Produits vinyliques ». Ce projet prévoit l'arrêt de la production de chlorure d'aluminium sur son site de Jarrie (Isère) et de copolymères chlorure de vinyle / acétate de vinyle sur son usine de Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence).
Le projet de réorganisation de la plate-forme de Saint-Auban (350 salariés) comprend le transfert de 130 postes vers Arkema Interservices et la disparition de 96 postes. Selon la direction, les futurs partenaires industriels du site proposeront prioritairement à ces salariés des postes équivalents. Entre 2005 et 2007, 355 emplois avaient déjà été supprimés sur ce site.
La restructuration de l'usine de Jarrie prévoit l'arrêt de l'activité chlorure d'aluminium à partir du 30 juin 2009, le remaniement des unités de fabrication d'eau oxygénée et de chlore, ainsi que des investissements d'un montant de 7 millions d'euros. 73 emplois devraient être supprimés, mais la direction assure qu'« une solution est déjà identifiée pour plus de 70 % » d'entre eux.
En 2005, la branche Produits vinyliques avait déjà connu un plan de restructuration, comprenant des investissements de 117 millions d'euros.

41 postes gommés dans la centralisation des services Achats. L'ancienne filiale chimie de Total réorganise également ses services achats dans l'Hexagone, pour les centraliser en région lyonnaise. Actuellement, les achats de biens et services d'Arkema France sont réalisés par les services Achats de chacun des sites industriels du groupe, à l'exception des usines Saint-Fons (Rhône), Pierre-Bénite (Rhône) et Balan (Ain), dont les équipes ont été regroupées au sein du pôle Achats Rhône, fondé en janvier 2007. En s'appuyant sur cette expérience de mutualisation, Arkema mettra progressivement en place son service Achats centralisé entre avril 2009 et février 2011. A travers l'optimisation des relations fournisseurs et l'effet volume, il vise à économiser 35 millions d'euros par an. Ce projet va se traduire par la suppression de 41 postes répartis sur l'ensemble de ses sites français et la création de 24 emplois en région lyonnaise.

37 emplois à la trappe dans l'activité Profilés d'Alphacan. Enfin, Alphacan, filiale du groupe Arkema, restructure son activité Profilés en France, en fermant notamment son usine d'Hasparren (Pyrénées-Atlantiques). A la clé : la suppression de 37 postes. En revanche, 1 million d'euros sera investi et 12 emplois créés sur les trois autres sites français de l'activité Profilés d'Alphacan. A savoir : Chantonnay (Vendée), Sablé-sur-Sarthe (Sarthe) et Gaillac (Tarn). Les gammes de profilés PVC durablement déficitaires ne seront plus produites sur ces sites et redéployées sur les usines géographiquement les plus proches des marchés ou mieux adaptées à la production de grandes séries. Hasparren étant le principal site producteur des gammes déficitaires.

Adèle Bouet & Matthieu Maury

A lire aussi :
Arkema : production réduite dans douze sites dont neuf en France, 20/11/2008
Arkema : bénéfice en hausse au 3T, prudence sur l'avenir, 13/11/2008
Arkema investira 200 M€ en Asie d'ici 2012, 22/10/2008

Touché par la crise auto, Rhodia réduit la voilure, 19/11/2008
BASF réduit drastiquement sa production et ferme temporairement 80 usines, 19/11/2008

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS