Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Arkema investit 2 millions d’euros dans son centre de R&D de Serquigny

, , , ,

Publié le

Le chimiste français Arkema a investi 2 millions d’euros dans son centre de R&D de Serquigny (Eure). Il met au point et teste de nouveaux polymères techniques et notamment les dérivés du polyamide bio sourcé Rilsan, fabriqué à partir du ricin, produit par l’usine de Serquigny.

Arkema investit 2 millions d’euros dans son centre de R&D de Serquigny
Le Cerdato, centre R&D d'Arkema à Serquigny (Eure), est accolé à l'usine de fabrication du chimiste français.
© Arkema

Le chimiste français Arkema a inauguré le 7 juillet 2017 de nouvelles installations dans son centre de R&D de Serquigny (Eure), le Cerdato. Arkema a investi deux millions d’euros dans une ligne de pultrusion de matériaux composites, une ligne d’extrusion pour les tubes pour l’automobile ainsi qu’un nouveau showroom. La nouvelle ligne de pultrusion permet de fabriquer des plaques en matériaux composites thermoplastiques ; le nouvel équipement d’extrusion multicouches sert à la mise au point de tubes de transport de carburant ou d’eau potable qui nécessitent une structure comportant différentes couches de polymères.

Le Cerdato est le plus grand des 13 centres de R&D d’Arkema avec ses 250 salariés. Il est dédié à la mise en œuvre et aux tests de nouveaux polymères techniques, fabriqués notamment à partir du Rilsan, un polyamide mis au point il y a 70 ans par des chercheurs français à Serquigny à partir d’huile de ricin.

Les premières applications du Rilsan, concurrent du nylon, ont concerné l’industrie textile mais il a par la suite trouvé des applications dans tous les secteurs de l’industrie. On trouve ainsi des dérivés de ce plastique bio-sourcé très résistant dans l’automobile (pour remplacer des pièces en aluminium ou en métal), dans des colliers de serrage, dans des semelles de chaussures de course à pied, ou encore dans des coques de smartphones.

Le Rilsan est fabriqué par Arkema à Serquigny (370 salariés), usine accolée au Cerdato. "Nous achetons le ricin en Inde et au Brésil, nous fabriquons l’huile de ricin à Marseille et nous transformons à Serquigny cette huile de ricin en matière plastique", explique un porte-parole d’Arkema à L'Usine Nouvelle.

Le groupe Arkema a l’ambition de mettre le turbo à l’international avec son Rilsan. Pour cela, il prévoit d’investir 300 millions en Asie dans une plateforme de fabrication de Rilsan. Sur ce site, dont il garde la localisation secrète, le chimiste fabriquera à la fois l’huile de ricin et le polymère dont il est issu. "Ce site rassemblera en quelque sorte notre usine de Marseille, qui fabrique l’huile de ricin, et celle de Serquigny, qui fabrique le Rilsan", résume le porte-parole.

Claire Garnier

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

20/07/2017 - 16h24 -

Bonjour, Votre article est faux : l'usine de Marseille transforme l'huile de ricin en monomere PA11 et l'usine de serquigny fabrique le ou les polymère (s) à partir du monomere de Marseille L'huile de ricin est fabriquée en Inde, ou la ricine est extraite car c'est un poison
Répondre au commentaire

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus