Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Arjowiggins à Wizernes : les 307 licenciements sont validés

, , ,

Publié le

La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) a officiellement validé le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) déposé par le groupe Sequana. Conséquences de la fermeture de la papeterie Arjowiggins, les 307 suppressions de postes sont homologuées.

Arjowiggins à Wizernes : les 307 licenciements sont validés © D.R.

Inexorablement, la procédure suit son cours à Wizernes, près de Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais. Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), accompagnant l’annonce de la fermeture du site de la papeterie Arjowiggins, et quoique non signé par la CGT, est entré dans sa phase active. Validé par la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte), il va générer le licenciement des 307 salariés du site dès le mois de juin 2015.

La direction du groupe Sequana, propriétaire de l’usine Arjowiggins de Wizernes, annonce que le personnel licencié va bénéficier d’un suivi de reclassement durant une période de quinze mois, indemnisé à hauteur de 75 % du salaire brut. Le papetier n’exclut pas la possibilité de reclassement interne, dans une autre usine du groupe, à Bessé-sur-Braye, dans la Sarthe. Rappelons, en effet, que la fermeture du site de Wizernes traduit la volonté du groupe de concentrer la production de papiers couchés standard dans ses deux autres usines Arjowiggins, situées à Le Bourray et Bessé-sur-Braye, près du Mans (Sarthe)

Le glas de l’activité papetière dans la vallée de l’Aa

Le site sera maintenu en état de marche jusqu’à la fin de cette année, dans l’éventualité de sa reprise par un industriel, ce qu’estime toujours possible le groupe Sequana.

L’arrêt d’activité de l’usine Arjowiggins sonne le glas de l’activité papetière de la vallée de l’Aa, près de Saint-Omer. La papeterie avait été créée en 1834 par la famille Dambricourt. En difficulté dès le début des années 1980, elle est reprise par le groupe Arjomari-Prioux, devenu Arjowiggins en 1990. Arjowiggins a été racheté par la holding financière Sequana (groupe Worms) en 2005.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle