Arianespace, une fiabilité qui vaut de l'or

Le lanceur européen récolte les fruits de sa solidité technique et commerciale avec plus de 50% de parts de marché sur le segment ouvert des satellites de télécommunications. En marge de la Satellite Business Week, qui se déroule à Paris, Arianespace espère capter de nouveaux clients à condition d'accélérer la programmation de ses tirs.

 

Partager

Arianespace, une fiabilité qui vaut de l'or
Le ciel est dégagé pour Arianespace. Plus que ça même. Après l'accident qui a privé l'américain Space X de son pas de tir pour lancer des satellites en orbite géostationnaire, la société européenne se trouve quasiment en monopole sur son marché pour plusieurs mois. Les autres concurrents sont également presque hors jeu: la fusée russe Proton ne devrait pas faire son retour avant novembre suite à des problèmes de fiabilité, la fusée japonaise, plus chère, est avant tout destinée à des missions gouvernementales.

Résultat : lors de la conférence World Business Satellite Week, qui réunit à Paris du 12 au 15 septembre le gotha des opérateurs de satellites, les clients lésés ou qui cherchent à lancer leurs satellites se retournent vers la société européenne. "Nous avons des discussions avec des clients. Mais rien ne garantit qu'elles aboutiront", explique prudemment Stéphane Israël, PDG d'Arianespace. On ne change pas de lanceur comme on change de train. Pour les clients, il n'est pas automatique de pouvoir se défaire d'un contrat signé auprès d'un précédent fournisseur et Arianespace a déjà un carnet de commandes plein jusqu'en 2018. "Nous sommes prêts à discuter avec des clients qui recherchent des solutions en 2017 et en 2018. Nous pourrions accélérer certains lancements et sans impact sur les clients déjà en carnet de commandes", explique-t-on du coté d'Arianespace.

Bientot un nouveau record

Plus que jamais, Arianespace se félicite de la fiabilité technique et commerciale de ses lanceurs. Sur les11 tirs prévus cette année, six ont déjà été réalisés avec succès. "C'est un record en termes de performances et de fiabilité. Par rapport aux cinq lancements à venir, nous n'avons pas d'alertes. Nous sommes confiants dans notre capacité de les réaliser si les satellites sont bien au rendez-vous", précise Stéphane Israël. Ironie du sort, alors que la fusée de Space X est clouée au sol, Ariane pourrait égaler son record de 74 tirs d'affilée sans échec en réalisant le prochain lancement d'Ariane 5 le 4 octobre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le secret de la fiabilité d'Ariane5 ? Avoir su tirer les leçons de l'échec de décembre 2002 qui s'était soldé par l'explosion du lanceur européen. Les ingénieurs ont travaillé trois ans pour stabiliser le lanceur et s'assurer que les lancements soient les plus reproductibles possibles. Une prudence technologique aux antipodes de SpaceX qui a tendance à introduire des innovations à chaque nouveau tir. Arianespace a fait le choix d'innover à un rythme raisonnable et de manière progressive. Ariane6, qui devrait être opérationnelle en 2020, s'appuiera sur des briques technologiques déjà existantes sur Ariane 5. "Avec Ariane 6, ce sera une nouvelle fusée mais on ne fera pas un saut à l'élastique sans élastique", explique le président d’Arianespace. L'actuel et le futur lanceur connaîtront une période de chevauchement de trois ans, afin de garantir une alternative aux clients en cas d'accident sur une des deux fusées.

Arianespace a remporté huit nouveaux contrats depuis le début de l'année. De quoi porter son carnet de commandes à 5,3 milliards d'euros, dont 70 % à l'export. Arianespace continue de faire la course en tête avec plus de 50% du marché commercial accessible à la concurrence sur le segment des satellites de télécommunications géostationnaires.

Hassan Meddah

Hassan Meddah Journaliste défense, spatial et cybersécurité

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS