Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Arianespace lancera les dix premiers satellites de Galileo via la fusée Soyouz

, , ,

Publié le

Arianespace lancera les dix premiers satellites de Galileo via la fusée Soyouz © ESA-CNES-Arianespace/Photo Optique Vidéo CSG

Comme prévu début janvier par la Commission Européenne, Arianespace placera sur orbite les dix premiers satellites FOC (Full Operational Capability) du système de radionavigation Galileo. L’accord a été paraphé hier à l’Estec (European Space Research & Technology Centre), à Noordwijk aux Pays-Bas, par le PDG Jean-Yves Le Gall et le directeur du programme Galileo et des Activités de navigation de l’Agence spatiale européenne (ESA), René Oosterlinck. Un contrat de 397 millions d’euros mis en œuvre par l’ESA pour le compte de l’Union Européenne et qui comporte des options pour deux lancements Soyouz supplémentaires (soit quatre satellites) et un Ariane 5 (qui peut embarquer 5 satellites).

A compter de décembre 2012, ces dix satellites FOC seront lancés deux par deux, par cinq fusées Soyouz, depuis le Centre spatial Guyannais, à Kourou. Et placés sur une orbite circulaire à 23 000 km d’altitude. Comme quatre autres exemplaires, ils seront construits par le groupe allemand OHB Technology, qui a damné le pion au géant EADS Astrium. Comble de l’histoire, OHB est associé au britannique SSTL (Surrey Satellite Technology Ltd), dont Astrium a racheté 80 % du capital début 2008.

Via sa filiale Starsem, Arianespace a déjà mis en orbite les satellites précurseurs de Galileo, Giove-A et Giove-B, dont la mission a consisté à sécuriser les fréquences attribuées au GPS européen. Et lancera à partir de fin 2010 les quatre premiers satellites opérationnels de la constellation Galileo, dans le cadre du programme IOV (In Orbit Validation).

A noter que le premier lancement 2010 d’Ariane 5, le cinquantième de la fusée européenne gros porteur, est prévu le 24 mars à Kourou. Construite par Astrium, elle transportera deux satellites de télécommunications (également fabriqués par la filiale d’EADS) pour l'opérateur luxembourgeois de télévision SES Astra et le ministère allemand de la Défense (Comsat BW2). Sept lancements Ariane 5 devraient être effectués cette année. Le premier tir de Soyouz en Guyane est programmé pour cet été.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle