Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Ariane 5 restera au sol jusqu'à apaisement des mouvements sociaux en Guyane

Pierre Monnier , ,

Publié le

Il aura fallu deux reports de 24 heures, et un troisième report sine die, avant que les préparatifs du lancement d'Ariane 5 ne soient finalement suspendus. Arianespace et le Centre spatial de Kourou attendront que les mouvements sociaux en Guyane se calment avant de reprogrammer le décollage du lanceur.

Ariane 5 restera au sol jusqu'à apaisement des mouvements sociaux en Guyane
Les préparatifs de lancement ne reprendront qu'une fois que les mouvements sociaux guyanais se calmeront.
© Arianespace

Circulez, il n'y a plus rien à voir. Arianespace et le Centre spatial guyanais (CSG) ont décidé de suspendre les préparatifs de décollage d'Ariane 5, reporté à trois reprises. Le lanceur européen doit mettre en orbite deux satellites, mais les mouvements sociaux dans la région française empêchent la bonne tenue des opérations. Depuis le 20 mars, les transporteurs de la société Endel sont en grève pour obtenir la réouverture de leur négociation annuelle de salaire. Cette société est la seule a pouvoir réaliser le transport de la fusée de son bâtiment d'assemblage final jusqu'au pas de tir. "Il n'y a qu'un seul contrat avec Endel, insiste le CSG, après des rumeurs sur la recherche d'un autre transporteur. Il n'est pas question d'en changer. Ce sont les seuls à être habilités à manœuvrer les camions spécifiques pour déplacer le lanceur."

Un mouvement qui pourrait durer

Bien qu'un accord est ait trouvé au sein de l'entreprise dans la soirée du 22 mars, les transporteurs n'ont pas repris leur travail en soutien à l'ensemble des mouvements sociaux de Guyane. Le blocage des entrées du centre spatial par les grévistes d'EDF Guyane et du collectif des Toukans continue. Ils ont même été rejoints par le très populaire collectif des 500 frères, qui lutte contre l'insécurité en Guyane. Au total, une demi-douzaine de mouvements se sont greffés autour du lancement d'Ariane 5 dans le but d'obtenir un plus grand écho médiatique. De nombreux maires ont également manifesté leur soutien avec les grévistes. Tout semble indiquer que les manifestations vont s'installer dans la longueur.

La durée du mouvement est d'ailleurs à l'origine de la suspension sans date de reprise des préparatifs du lancement d'Ariane 5. Ce 23 mars, le personnel du CSG a dû être transporté par voie aérienne pour atteindre le site. Une procédure de mise à l’abri des installations a été mise en place. Cette mesure va permettre de garantir la sécurité et l'intégrité du lanceur, mais aussi des deux satellites déjà installés à son bord depuis près de 15 jours.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle