Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Accord imminent pour Areva sur l'EPR finlandais

, , , ,

Publié le , mis à jour le 12/03/2018 À 07H00

Areva SA, son partenaire Siemens et leur client finlandais TVO s'acheminent vers un accord sur la construction du réacteur EPR troisième génération d'Olkiluoto, a-t-on appris le 10 mars auprès de TVO et de source proche du dossier, confirmant une information du quotidien le Monde.

Accord imminent pour Areva sur l'EPR finlandais
Areva SA, son partenaire Siemens et leur client finlandais TVO s'acheminent vers un accord sur la construction du réacteur EPR troisième génération d'Olkiluoto, a-t-on appris samedi auprès de TVO et de source proche du dossier, confirmant une information du quotidien le Monde. /Photo prise le 23 janvier 2018/REUTERS/Philippe Wojazer
© PHILIPPE WOJAZER

Areva, Siemens et leur client finlandais TVO se rapprochent d'un accord sur la construction du réacteur EPR d'Olkiluoto. La signature serait imminente. "Les discussions avec le fournisseur ont bien progressé. Il est possible qu'un accord soit conclu dans les prochains jours", a déclaré à Reuters un porte-parole de Teollisuuden Voima (TVO), Pasi Tuohimaa. Les discussions menées par le président d'Areva Philippe Varin et son directeur général Philippe Soulié sont en phase de finalisation, confirme-t-on de source proche du dossier. "On s'oriente vers un bon accord pour Areva", poursuit-on.

Vers la fin d'un long feuilleton

Selon le Monde, Areva s'engagerait à payer à TVO des pénalités de plusieurs centaines de millions d'euros, afin de régler le conflit qui l'oppose à TVO sur les retards et dépassements de coûts du réacteur nucléaire en construction en Finlande.

L'accord a pour objectif de mettre un terme à la procédure d'arbitrage international engagée depuis une dizaine d'années, précise-t-on de source proche du dossier.

Dans le cadre de cet arbitrage, chaque partie réclamait à l'autre plusieurs milliards d'euros de dédommagement pour un chantier qui a pris près de dix ans de retard sur le calendrier initial.

Avec Reuters (Tuomas Forsell et Michel Rose, Julie Carriat pour le service français)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle