Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Areva va faire examiner son usine du Creusot où a été produite la cuve du réacteur de Flamanville

, , , ,

Publié le

Areva va faire examiner son usine du Creusot (Saône-et- Loire) par un cabinet d'experts indépendants. Ils passeront en revue les procédés de fabrication du site, qui a produit la cuve du réacteur EPR de Flamanville, sur laquelle une anomalie a été repérée par l'entreprise début avril. 

Areva va faire examiner son usine du Creusot où a été produite la cuve du réacteur de Flamanville © EDF

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

Areva va confier à des experts indépendants l'examen des techniques de fabrication de son usine du Creusot en Saône-et-Loire, où a été fabriquée la cuve du réacteur nucléaire de Flamanville. Dans certaines zones de cet équipement, essentiel pour la sureté des sites nucléaires, une anomalie de la composition de l'acier a été découverte début avril. Cette revue devrait durer au moins deux mois.

"Areva, avec l'accord de l'ASN et en concertation avec EDF, a décidé de renforcer par une revue externe son travail de revue interne des sujets de forgeage et de contrôle. Le groupe en confiera la réalisation à un expert indépendant, la société franco-anglaise Lloyd's Register Apave Limited", détaille le spécialiste du nucléaire tricolore dans un communiqué diffusé le 21 avril.

La construction de l'EPR a couté 8,5 milliards d'euros

Areva a prévu de réaliser à partir d'avril 2015 une nouvelle campagne d'essais, afin de connaître précisément la localisation de la zone de la cuve qui présente ce défaut et d'analyser ses propriétés mécaniques, avait indiqué le géant français de l'énergie le 7 avril à l'Autorité de sûreté nucléaire.

Cette anomalie va engendrer de nouveaux retards dans la construction du réacteur EPR de Flamanville, qui a commencé en 2007. Il avait été initialement prévu pour être connecté au réseau d'électricité en 2012. La dernière estimation en date de son coût était de 8,5 milliards d'euros.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

02/05/2016 - 23h44 -

IL faut bien apprendre les lessons des russes,japonais et des allemands. La planète est déjà en souffrance voir contaminée,malade , Le nucléaire est une énergie incontrôlable et vous le savez tous. Rappelez vous ,du vent radioactif qui a traversé la France après l'incident de Tchernobyl . Bonne chance.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle