Areva se prépare à envoyer du MOX au japon

L’envoi de combustible nucléaire MOX vers le Japon laisse imaginer que l’Archipel se prépare sous peu à relancer des réacteurs, comme annoncé par le Premier ministre Shinzo Abe.

Partager
Areva se prépare à envoyer du MOX au japon

Comme annoncé il y a quelques semaines par Greenpeace, Areva confirme l’envoi prochain de combustible nucléaire MOX vers le Japon. Ce sera le premier envoi de ce type vers l’Archipel depuis l’accident de Fukushima en mars 2011. Le dernier datait de 2010. Au total, c’est le cinquième transport de MOX vers le Japon par Areva. Le français précise dans un communiqué du 20 mars que le transport est assuré par "les navires dédiés de la compagnie britannique PNTL".

A coup sûr, cette opération va réveiller la polémique sur le nucléaire. Le MOX, mélange de plutonium et d’uranium, est issu du retraitement des combustibles usés. Seuls la France et le Japon ont fait le choix de cette technologie, dénoncée par les anti-nucléaires pour sa dangerosité. Lors de la campagne présidentielle, l’accord PS-EELV proposait même d’interdire cette filière en France. Mais cette mention avait été retirée unilatéralement par le PS après des manifestations d’inquiétude d’élus et de représentants de la filière nucléaire française.

Signe de la reprise des réacteurs nucléaires

Au-delà de la polémique, ce transport laisse entendre que le Japon s’apprête à rouvrir des réacteurs. Sur les 54 unités du pays, 4 sont détruits, 2 sont en fonctionnement et 48 sont à l’arrêt. Alors que le précédent gouvernement envisageait de sortir le pays du nucléaire, le nouveau Premier ministre conservateur, Shinzo Abe, élu fin décembre dernier, souhaite relancer les centrales "les plus sûres". Le but est de rééquilibrer la balance commerciale en déficit à cause d’importations massives de gaz.

L’envoi de MOX est destiné à Kansai Electric Power pour le réacteur de Takahama 3, aujourd’hui à l’arrêt. Il paraît donc probable que son redémarrage est imminent. Selon Luc Oursel, président du directoire d’Areva, 6 réacteurs japonais pourraient redémarrer d’ici à la fin 2013. Le fournisseur canadien d’uranium Cameco s’attend pour sa part à voir redémarrer 6 à 8 réacteurs cette année.

Ludovic Dupin

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS