Areva répond à la Cour des comptes et change sa gouvernance

Areva a annoncé le 20 mai son intention de modifier sa gouvernance à la demande de l'Etat et défendu son modèle d'activité "intégré", récemment remis en cause dans un rapport provisoire de la Cour des comptes.

Partager
Areva répond à la Cour des comptes et change sa gouvernance

Dans ce pré-rapport dévoilé mi-mai par la presse, la juridiction a fait le procès de la présidence d'Areva par Anne Lauvergeon pendant les années 2006-2011 mais aussi critiqué la gouvernance actuelle du groupe, responsable de choix aujourd'hui dénoncés. "Aujourd'hui doté d'un conseil de surveillance, le groupe se verra doté d'un conseil d'administration pour s'aligner sur les meilleures pratiques en vigueur en France et pour mettre en place une méthode plus collaborative entre les administrateurs et la direction générale de l'entreprise", a fait savoir Areva dans un communiqué.

La mise en oeuvre du projet se déroulera dans le courant de l'année. "Cette décision répond à deux enjeux stratégiques du groupe Areva, celui du redressement de sa performance opérationnelle et celui de l'évolution de sa gouvernance", a déclaré le président du conseil de surveillance, Pierre Blayau, cité dans le communiqué. L'Etat français contrôle directement ou indirectement près de 87% du capital du spécialiste du nucléaire, qui réunissait le 20 mai ses actionnaires en assemblée générale.

acquisition controversée d'Uramin

La Cour des comptes a estimé dans son pré-rapport, très critique à l'égard de l'acquisition controversée de la société Uramin, que l'Etat devait se renforcer chez Areva à travers le passage d'un directoire à un conseil d'administration qui lui permettrait "de se prononcer sur les grandes offres commerciales (...) et d'arrêter les comptes". Le président du directoire d'Areva, Luc Oursel, qui pourrait devenir directeur général dans la nouvelle organisation, a par ailleurs défendu le modèle "intégré" du groupe reposant sur l'idée qu'il doit être présent tout au long de la chaîne du nucléaire.

"Il y a effectivement des questions de la Cour des comptes mais, comme pour un certain nombre d'autres questions, en 2011, quand nous avons élaboré notre plan stratégique pour Areva appelé Action 2016 (...) un élément était la consolidation du modèle intégré (...), donc il n'y a pas de débat sur ce sujet", a-t-il dit lors d'une audition à l'Assemblée nationale. Le modèle intégré "prouve sa force", a ajouté Luc Oursel, soulignant la croissance des activités nucléaires de 7% enregistrée par Areva en 2013.

dette de 4,4 milliards d'euros

Alors que le pré-rapport de la Cour soulevait aussi la question de l'autofinancement d'Areva et de ses éventuels besoins capitalistiques, Luc Oursel a toutefois reconnu que la dette du groupe (4,4 milliards d'euros à fin 2013) restait à ses yeux trop élevée. "Le redressement est en cours mais il n'est pas achevé", a-t-il estimé en soulignant que le rapport provisoire de la juridiction portait sur la période qui précédait la mise en oeuvre de son plan stratégique actuel.

Luc Oursel a également fait savoir que son groupe discutait avec EDF en vue d'un accord pour fournir au moins 40% de ses combustibles nucléaires à l'électricien, qui a diversifié ses sources d'approvisionnement ces dernières années. Il a aussi indiqué qu'Areva pourrait être intéressé par les éoliennes d'Alstom, dont les activités dans l'énergie sont convoitées à la fois par l'américain General Electric et l'allemand Siemens.

Areva a annoncé fin février une nouvelle perte au titre de 2013, troisième année consécutive dans le rouge, les comptes ayant encore été plombés par des provisions sur le chantier de l'EPR en Finlande. Il vise toutefois un cash-flow opérationnel libre avant impôts positif en 2014, puis en croissance significative en 2015-2016, cet indicateur de sa capacité à autofinancer ou non son développement s'étant établi à 204 millions d'euros en 2013.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS