Areva pourrait devenir une société anonyme

Le gouvernement pourrait soumettre cette possibilité, ainsi que la nomination du président du directoire Luc Oursel au poste de PDG lors de l’assemblée générale en mai.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Areva pourrait devenir une société anonyme

Selon une source proche du dossier interrogée par l’AFP le 28 mars, des résolutions ont été avalisées par l’Elysée dans ce sens et seront déposées avant le 19 avril. Cette date est la dernière limite pour qu’elles puissent être à l’ordre du jour de l’assemblée générale des actionnaires du groupe nucléaire français. Cette réunion est prévue le 10 mai prochain.

Pour l’heure, le groupe nucléaire n’a pas souhaité commenter ces informations. Mais il a rappelé que l’ordre du jour de l’assemblée a été publié le 23 mars au Bulletin des annonces légales obligatoires (Balo). Il prévoit notamment des modifications moins profondes de la gouvernance du groupe, qui avaient été annoncées à la mi-février lors de la publication des conclusions de son audit interne sur l'acquisition d'Uramin.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Areva a déjà réfléchi à une transformation de son statut juridique en société anonyme à conseil d'administration, alors qu'actuellement, il est piloté par un conseil de surveillance et un directoire. Mais cette réforme n’est pas encore à l’ordre du jour. Et selon le code du commerce, toute demande d'inscription d'un nouveau point doit être envoyée dans les 20 jours calendaires suivant la parution au Balo.

Oursel seul en course ?

Si un tel changement venait à se faire, le gouvernement pourrait confier la présidence et la direction générale du groupe à M. Oursel faute de concurrents susceptibles de prendre la présidence.

Jean-Cyril Spinetta, déjà président du conseil de surveillance d'Areva, aurait pu prendre cette fonction. Mais le gouvernement refuse de provoquer un nouveau tollé médiatique, suite à l’affaire Proglio, qui avait pris la tête d’EDF fin 2009 et avait dû renoncer à la présidence du groupe Veolia.

L'autre piste, celle de Jean-Dominique Comolli, patron de l'Agence des Participations de l'Etat, et qui représente ce dernier au conseil de surveillance du groupe nucléaire, a été exclue cette fois du fait d'une incompatibilité juridique.

0 Commentaire

Areva pourrait devenir une société anonyme

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS