Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Areva paie le prix de ses mines

Ludovic Dupin

Publié le

Areva paie le prix de ses mines
L'uranium crispe le sourire d'Anne Lauvergeon.
© D. R. ; GILLES ROLLE / REA

En 2010, Areva a enregistré une perte opérationnelle de 423 millions d'euros, la première de son histoire. Le résultat net du groupe reste positif à hauteur de 883 millions d'euros grâce à la cession de sa filiale transmission. Le groupe a, notamment, pâti d'une dépréciation de ses actifs miniers pour 426 millions d'euros.

Selon Anne Lauvergeon, la présidente du directoire d'Areva, cet ajustement est lié au retard de développement de certaines mines. Le principal gisement en Namibie d'UraMin n'entrera en pleine production que fin 2013 au lieu de 2012. Areva avait acquis la société canadienne UraMin en 2007 au prix fort (1,8 milliard d'euros), alors que la livre d'uranium s'affichait à 120 dollars.

En 2010, le cours moyen est tombé à 40 dollars avant de remonter à 70 en fin d'année. La branche « mines-amont » a contribué, l'an dernier, à hauteur de 40% du chiffre d'affaires du groupe qui s'est élevé à 9,1 milliards d'euros. Areva est resté, pour la seconde année consécutive, le premier producteur d'uranium mondial, avec 9 311 tonnes.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle