Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Areva ne sera plus en Bourse le 21 août

,

Publié le , mis à jour le 17/08/2017 À 11H35

Infos Reuters PARIS (Reuters) - Le retrait obligatoire visant les actions Areva interviendra le 21 août au prix de 4,50 euros par action, a annoncé jeudi l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Areva ne sera plus en Bourse le 21 août
Le retrait obligatoire visant les actions Areva interviendra le 21 août au prix de 4,50 euros par action, a annoncé jeudi l'Autorité des marchés financiers (AMF). /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen
© Jacky Naegelen

La suspension de la cotation des actions Areva est maintenue jusqu'à la mise en oeuvre du retrait obligatoire, qui portera sur 1,64% du capital du groupe, précise l'AMF dans un communiqué. Cette procédure est la dernière étape vers le retrait de la cote du spécialiste public du nucléaire.

A l'issue du plan de sauvetage du groupe, l'Etat français sera le seul actionnaire d'Areva SA, dont les seules fonctions seront de rembourser ses dettes et de financer et gérer les dernières étapes de la construction de l'EPR finlandais.

L'AMF a fait savoir mercredi que l’État français détenait directement et indirectement, 813.144.501 actions Areva, représentant 98,25% du capital et au moins 98,41% des droits de vote.

Le processus de transfert de l'activité de réacteurs nucléaires (NP) sous le contrôle d'EDF devrait être achevé d'ici fin 2017.

Quant au cycle du combustible (mines et traitement de l'uranium), il a déjà été filialisé au sein de NewCo, nouvelle entité contrôlée elle aussi par l'Etat.

 

(Cyril Altmeyer, édité par Julien Ponthus)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

18/08/2017 - 08h10 -

Avec 99% du capital ,autant dire que ce sont les Français qui payent les emplois revendiqués par l'industrie nucléaire ? Après ce constat, on comprend mieux les difficultés qu'ont les promoteurs de l'énergie renouvelable qui doivent se battre pour faire émerger leur modèle alors que les autres profitent largement de l'argent public? Si ça ce n'est pas de la concurrence déloyale !
Répondre au commentaire
Nom profil

21/08/2017 - 13h32 -

@ Verdarie : N'exagérons rien : Le montant de cette recapitalisation d'Areva par l'Etat correspond à environ un an de subventions au seul secteur photovoltaïque (pour une production 45 fois moindre), ou encore deux ans de dividendes d'EDF (qui a alimenté l'Etat à ce régime pendant les 10 dernières années).
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus