Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Areva multiplie aides humaines et matérielles au Japon

,

Publié le

A l’issue de la rencontre entre le président français et le Premier ministre japonais Naoto Kan le 31 mars, les aides françaises à Fukushima vont s’accroître. Notamment en provenance d’Areva.

Areva multiplie aides humaines et matérielles au Japon © Digital Globe

"On intervient auprès des équipes de Tepco comme support et nous répondons à leurs demandes qui ont tendance à augmenter, assure Rémy Autebert, président d’Areva Japan. Cela va nécessiter un peu de temps, mais nos actions en réponse à ces requêtes vont sans doute prendre de l'ampleur".

Sur place, le groupe a envoyé quatre personnes directement employées par Areva et deux autres dépêchés sur place par l’unité mixte d’Areva et du Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Mais au total, selon l’Ambassadeur de France, Philippe Faure, le nombre de spécialistes français devraient être de l’ordre de vingt d’ici à la fin de la semaine prochaine.

Sur le plan des équipements, la France a déjà livré des camions de mesures environnementales et a proposé au Japon de les étendre, selon la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, présente sur place avec le président de la République. D’ici à quelques jours, des robots de diverses tailles et capables d’effectuer différentes opérations issus du consortium Areva/CEA / EDF devraient intervenir sur place. La rencontre entre Nicolas Sarkozy et le Premier ministre japonais a permis une ouverture plus importante de l’aide extérieure, selon la ministre. 

Dans l’ordre des priorités à traiter selon le patron du groupe au Japon, le traitement des eaux contaminées arrive en première place. Elles doivent être évacuées des bâtiments de plusieurs réacteurs, après avoir été en contact avec des matières fortement radioactives. "Diverses solutions sont à l'étude au Japon pour récupérer cette eau, la stocker temporairement et la décontaminer", précise l’administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique (CEA), Bernard Bigot.
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

31/03/2011 - 19h57 -

Areva qui fait de l'humanitaire au Japon, pendant que les Nigériens crèvent dans la radioactivité ? Les noirs sont-ils moins humains que les Japonais, ou les blancs ?
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle