Areva et MHI ont remporté le contrat pour la centrale nucléaire turque

Les groupes nucléaires français Areva et japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) vont construire la deuxième centrale nucléaire de Turquie et un accord sera signé vendredi, a affirmé jeudi 2 mai le quotidien Nikkei citant les propos du Premier ministre turc. Une information confirmée à l'AFP par un haut responsable turc.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Areva et MHI ont remporté le contrat pour la centrale nucléaire turque

Dans son édition de jeudi 2 mai, le quotidien nippon Nikkei explique avoir obtenu un entretien avec Recep Tayyip Erdogan. Le Premier ministre turque aurait notamment déclaré que son gouvernement avait choisi les groupes nucléaires français Areva et japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) pour construire la deuxième centrale nucléaire de Turquie. Une information confirmée à l'AFP dans la journée par un haut responsable turc.

D'après ces propos indirects prêtés à Recep Tayyip Erdogan, les autorités turques auraient donc décidé de faire confiance au savoir-faire des japonais en termes de résistance au tremblement de terre et à la technologie du français Areva. Le Nikkei affirme qu'un contrat sera signé, ce vendredi 3 mai, entre le Premier ministre turque et son homologue japonais, Shinzo Abe, lors d'une visite en Turquie de ce dernier. La valeur du contrat est estimée par le quotidien à 2 000 milliards de yens (15,6 milliards d'euros).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La première commande d'un réacteur Atmea

Pour la construction de la deuxième centrale du pays, le consortium Areva/MHI est en concurrence avec le groupe chinois China Guangdong Nuclear Power Holding afin de bâtir quatre réacteurs à Sinop, sur les rives de la mer Noire. MHI et Areva proposent le réacteur de moyenne puissance Atmea-1 (1 100 mégawatts) développé par leur coentreprise homonyme. Il s'agirait de la toute première commande décrochée pour ce réacteur. Les travaux débuteraient en 2017 pour une mise en service de la première tranche en 2023.

La Turquie a annoncé son intention de lancer la construction de trois centrales d'ici cinq ans pour réduire sa dépendance à la forte croissance de l'énergie importée de l'étranger, notamment de Russie et Iran. Ankara avait conclu un accord en 2010 avec la Russie pour construire une première centrale à Akkuyu, dans le sud de la Turquie.

0 Commentaire

Areva et MHI ont remporté le contrat pour la centrale nucléaire turque

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS