Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Areva et l'espagnol Gamesa concluent leur alliance dans l'éolien en mer

Manuel Moragues , , , ,

Publié le

La coentreprise dans l'éolien en mer entre Areva et Gamesa a vu le jour, ce 9 mars. Annoncée il y a un an, cette alliance prend de l'allure, dans le contexte du recentrage nucléaire du français. Une première étape vers un désengagement complet.

Areva et l'espagnol Gamesa concluent leur alliance dans l'éolien en mer

Une premier pas vers la sortie ? Areva et l'espagnol Gamesa ont annoncé, le 9 mars, la création effective d'Adwen, leur coentreprise 50/50 dédiée à l'éolien en mer. Sur fond de recentrage d'Areva sur le coeur des procédés nucléaires, cette alliance a des allures d'étape avant un désengagement complet. En présentant la réorientation d'Areva, le 4 mars,  Philippe Knoche, son directeur général, avait déclaré : "Ce recentrage stratégique conduira à la révision de certaines ambitions, que ce soit dans les projets de nouveaux réacteurs ou dans les énergies renouvelables".

Le communiqué publié par le groupe français le même jour tempérait ce propos en précisant que l'objectif en la matière était de "rationaliser le portefeuille d’activités renouvelables avec la poursuite des activités dans l’éolien offshore au travers d’une co-entreprise avec Gamesa et la recherche de partenaires pour les activités solaires et bioénergies".

Mariage annoncé en janvier 2014

Cette alliance avait été annoncée dès janvier 2014. Elle avait été signée en juillet avant de recevoir sa dernière autorisation requise, celle de l'Etat français, fin février. Elle offre à Areva la possibilité de mutualiser les coûts de développement et de fabrication des très chères turbines offshore et de renforcer ses liens avec l’électricien Iberdrola, premier actionnaire de Gamesa, qui a de grandes ambitions dans l’offshore britannique.

Gamesa offre aussi au français son savoir-faire dans l'industrialisation et l'exploitation-maintenance acquis dans l'éolien terrestre. Ce qui  représente la majeure partie des presque 200 millions d'actifs qu'il apporte à Adwen, selon une évaluation des deux partenaires en juillet 2014. Areva apporte de son côté environ 300 millions d'euros d'actifs avec, pour l'essentiel, ses deux usines allemandes de Bremerhaven (assemblage) et de Stade (fabrication de pales), ses deux éoliennes de 5 et 8 mégawatts (celle de 8 MW étant encore en développement) et un portefeuille de projets de 2,8 gigawatts (soit de 350 à 550 éoliennes).

Adwen "remplira les engagements pris en France"

Présidée par Louis-François Durret, président d’Areva Energies Renouvelables, avec Luis Álvarez, directeur des opérations des activités éolien en mer de Gamesa comme directeur général, Adwen compte 700 salariés et est enregistrée en Espagne à Zamudio. Quid de la France, où Areva a remporté trois des six champs éoliens offshore sur les deux appels d'offres de l'Etat français ? Adwen "remplira les engagements pris par Areva et Gamesa en France et au Royaume-Uni, incluant notamment la création d’usines au Havre ainsi que la constitution d’un réseau de partenaires et de fournisseurs sur le territoire français", n'omet pas de préciser le communiqué publié par Areva ce 9 mars. Le français s'est en effet engagé à construire deux usines au Havre (Seine-Maritime) pour la fabrication des pales et l’assemblage des nacelles. ABB pour la génératrice, le finlandais Moventas pour la boîte de vitesse et le japonais NTN-SNR pour les roulements sont censés s’installer à ses côtés. Sans compter les centaines de PME françaises qui s’engouffrent dans le sillage de ces géants.

La coentreprise voit cependant bien au-delà de l’Hexagone. Selon le français, Adwen a pour objectif "de remporter près de 20% de part de marché en Europe à l’horizon 2020". Areva en fera-t-il encore partie à cette date ?

Manuel Moragues

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus