L'Usine Energie

Areva contraint à la cybersécurité

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le contrat que vient de signer Areva aux États-Unis n’est pas mirobolant – 10?millions d’euros –, mais il est symptomatique d’une époque. Il s’agit de renforcer la protection numérique de centrales nucléaires aux États-Unis. Le français va mener « des travaux d’ingénierie de cybersécurité visant à contrôler plus de 5 000 ressources numériques critiques, renforcer les programmes informatiques de protection des infrastructures et concevoir des dispositifs de prévention des risques », explique le groupe. C’est un marché clé puisque les centrales construites par le passé ne sont pas capables de faire face à une cyberattaque, à en croire la large étude menée dans sept pays nucléarisés par le think tank Chatham House. 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte